Notes de l’épisode

Vous avez certainement déjà lu un roman et sans savoir pourquoi, vous vous attachez à un personnage en particulier. C’est là que la magie et le talent du romancier opèrent. Comment rendre un personnage de roman authentique, attachant en même temps complexe? Nous avons voulu le savoir en s’inspirant du romanLes jours viennent et passent (Gallimard, 10 octibre 2019) de la romancière camerounaise Hemley Boum.

Dans cet épisode, l’auteure à succès Hemley Boum, nous parle de la construction des personnages dans son roman Les jours viennent et passent. Ce roman a remporté le prix Ahmadou Kourouma 2020. La romancière explique comment elle a voulu partager les histoires intimes de ses personnages et quelles relations elle a avec ceux-ci. Hemley Boum nous parle aussi de son enfance et de ses débuts dans l’écriture.

Quatrième de couverture:
« Je me suis longtemps tenue à l’écart de la littérature africaine, j ‘y lisais une injonction qui ne me convenait pas. Les auteurs étrangers parlaient à un « moi » intime, eux convoquaient la couleur de ma peau, ainsi qu’une histoire qui me blessait et m’humiliait. J’étais une femme sensible, en proie aux remous de la vie, pas un concept, un combat perdu, un territoire à conquérir, une authenticité à redéfinir. Mon identité ne faisait aucun doute à mes yeux, ou si doute il y avait, leur imaginaire peinait à en restituer la complexité. » Au soir de sa vie, Anna se remémore son existence mouvementée dans un Cameroun en pleine mutation. À ses côtés, sa fille unique, Abi, qui a choisi de vivre en France, tente de dénouer ses propres conflits, d’accorder vie amoureuse et responsabilités familiales. Une toute jeune femme, Tina, rescapée des camps de Boko Haram, mêlera sa voix et sa destinée aux leurs. À travers ces trois générations de femmes, Hemley Boum embrasse, en un même élan romanesque, à la fois l’histoire contemporaine du Cameroun et l’éternelle histoire du coeur humain.

Liens mentionnés dans cet épisode

ABONNEZ-VOUS POUR NE MANQUER AUCUN ÉPISODE

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire