[Vidéo] Maroc : le Mali à l’honneur de la 4e édition du Salon maghrébin du livre « Lettres du Maghreb » du 17 au 21 avril à Oujda

par Acèle Nadale
1 Vues Offrir un verre à Afrolivresque
Le Salon maghrébin du livre "Lettres du Maghreb" fait son grand retour dans la région de l'Oriental au Maroc, pour sa 4ᵉ édition.

Le Salon maghrébin du livre « Lettres du Maghreb » fait son grand retour dans la région de l’Oriental au Maroc, pour sa 4ᵉ édition. Cet événement culturel majeur est organisé par l’Agence de développement de l’Oriental, en collaboration avec des partenaires prestigieux tels que le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, la wilaya de la région de l’Oriental, le Conseil régional et l’Université Mohammed Ier.

Du 17 au 21 avril 2024, la ville d’Oujda accueillera ce rendez-vous incontournable de la littérature et de la culture du Maghreb, sous le thème central « L’écriture et le temps ». La tenue du Salon a été confirmée à Rabat à travers un colloque réunissant de nombreux intellectuels.

Placé sous le haut patronage du roi Mohammed VI, le Salon du livre « Lettres du Maghreb » s’annonce comme un moment fort de réflexion et d’échanges.

Le Salon accueillera plus de 150 conférenciers de diverses nationalités. Ils animeront des débats passionnants en français, arabe et amazigh, abordant une multitude de sujets. Le riche programme d’activités prévoit des tables rondes, des conférences et une exposition d’artistes. Une attention particulière sera également portée à la jeunesse, avec une table ronde dédiée au « premier livre ».

Pour cette édition, le Mali a été choisi comme pays d’honneur du Salon maghrébin du livre qui réunira aussi environ 50 éditeurs.
L’ouverture officielle du Salon aura lieu en présence du ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mehdi Bensaid.

Au-delà des conférences et des débats, le Salon maghrébin du livre offrira une tribune aux auteurs pour présenter et dédicacer leurs œuvres, y compris au sein de la prison locale, dans un esprit d’inclusion sociale.

Parmi les nombreuses thématiques qui seront explorées, citons « Récrire le temps », « Le temps de l’Islam », « Diasporas et migrations », « La numérisation du monde », « Décoloniser l’esprit pour décoloniser les savoirs », « À quoi sert la poésie en temps de crise », « Littératures africaines », « La nouvelle dans le monde arabe », « Le roman entre langue et société » et « Le traducteur comme voyageur ».
En parallèle, une grande exposition d’artistes de la région et du continent africain se tiendra dans la Galerie d’arts « Moulay Hassan », sur le thème « L’écriture artistique et le temps ».

Bissap, tisane ou café ?

Soutenez Afrolivresque

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Vous pourriez aussi aimer

À propos

Afrolivresque LogoL’Afrique au creux des lettres

 

Liens utiles

Newsletter