40 livres de la littérature africaine pour comprendre la diversité des expériences migratoires africaines

par Chrystelle Ngoulou
1 Vues Offrir un verre à Afrolivresque
40 livres de la littérature africaine pour comprendre la diversité des expériences migratoires africaines (2)

La migration africaine est un phénomène complexe et multifacette qui touche à la fois les mouvements internes au continent et ceux vers d’autres régions du monde. Ce processus, motivé par divers facteurs tels que les conflits, les crises économiques, les désastres environnementaux, la recherche d’opportunités éducatives et professionnelles, le regroupement familial ou simplement une envie d’ailleurs est souvent traité dans la littérature africaine.

La migration au sein du continent africain est la plus répandue. Les personnes se déplacent souvent d’une région à une autre à la recherche de meilleures opportunités économiques, souvent des zones rurales vers des zones urbaines. Des pays comme la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud, et le Nigeria voient de grands afflux de migrants venant d’autres pays africains.

Alors que la migration continue de redessiner la carte humaine et culturelle de l’Afrique, elle est également une source d’inspiration pour les auteurs. La littérature devient ainsi un miroir de ces mouvements. Elle capture les espoirs, les défis et les aspirations de ceux qui se déplacent. C’est dans ce paysage en mutation que les auteurs africains et afrodescendants puisent pour raconter des histoires qui reflètent à la fois les réalités contemporaines et celles du passé.

Les auteurs africains et afrodescendants qui font partie de la liste ci-dessous offrent chacun une perspective unique sur la vaste thématique de la migration. Ils rappellent que ce thème porte les échos d’une histoire marquée par l’esclavage et la colonisation, des périodes qui ont redéfini de manière indélébile les trajectoires de vie de millions d’Africains et de leurs descendants.

Chaque ouvrage sélectionné dans notre liste explore ces motifs à travers le prisme des expériences personnelles et/ou collectives. Ces récits de littérature africaine mettent en lumière les nuances de la volonté et de la contrainte, de l’espoir et de l’aliénation qui sous-tendent ces départs.

 

Les belles choses que porte le ciel de Dinaw Mengestu, traduit par Anne Wicke

Éditeur : Albin Michel
ISBN : 2226179763

Résumé : « Un homme coincé entre deux mondes vit et meurt seul. Cela fait assez longtemps que je vis ainsi, en suspension. »

Avec ce premier roman brillant et sensible, Dinaw Mengestu, jeune écrivain américain d’origine éthiopienne, s’impose d’emblée comme un auteur majeur. L’exil, le déracinement sont au coeur de ce roman qui révèle un extraordinaire talent d’écriture et une maturité singulière.

Le jeune Sepha a quitté l’Éthiopie dans des circonstances dramatiques. Des années plus tard, dans la banlieue de Washington où il tient une petite épicerie, il tente tant bien que mal de se reconstruire, partageant avec ses deux amis, Africains comme lui, une nostalgie teintée d’amertume qui leur tient lieu d’univers et de repères. Mais l’arrivée dans le quartier d’une jeune femme blanche et de sa petite fille métisse vont bouleverser cet équilibre précaire…

« L’une des nouvelles voix de la littérature contemporaine nées de la mondialisation et des mouvements de population, le plus souvent forcés, qu’elle suscite. Bouleversant. » The Los Angeles Times.

 

Le triple saut vers Melilla: Du Maroc à l’Espagne de Cheikhna Aliou Diagana

Éditeur : L’Harmattan
ISBN : 2343236321

Résumé : L’ouvrage raconte les aventures rocambolesques de Roméo et ses compagnons de route en transit au Maroc pour tenter de rejoindre l’Europe via l’enclave espagnole de Melilla qui fait frontière avec la ville marocaine de Nador. Ils feront des va-et-vient incessants entre la ville et le mont Gourougou, duquel ils prépareront finement leur assaut final pour l’Espagne.

 

 

 

Voici venir les rêveurs d’Imbolo Mbue, traduit par Sarah Tardy 

Éditeur : Belfond
ISBN : 2714470998

Résumé : Drôle et poignante, l’histoire d’une famille camerounaise émigrée à New York. Porté par une écriture à la fraîcheur et à l’énergie exceptionnelles, un roman plein de générosité, d’empathie et de chaleur sur le choc des cultures, les désenchantements de l’exil et les mirages de l’intégration. Un pur joyau, par une des nouvelles voix afropolitaines les plus excitantes du moment.
Aux États-Unis et au Cameroun, en 2007.
Nous sommes à l’automne 2007 à New York et Jende Jonga, un immigrant illégal d’origine camerounaise, est en passe de réaliser son rêve : après avoir été plongeur et chauffeur de taxis, il vient de décrocher un emploi de chauffeur pour Clark Edwards, riche banquier à la Lehman Brothers. Pour Jende, tout est désormais possible : il va enfin pouvoir offrir à Neni, son amoureuse, les études de pharmacienne dont elle rêve. Et surtout, pour les Jonga, le Graal est en vue : obtenir leur carte verte et devenir enfin des Américains.
Mais rien n’est simple au pays de l’American Dream. Entre Jende, loyal, discret, compétent, et son patron Clark, noyé dans le travail et les difficultés de la banque se noue une vraie complicité. Les deux familles se rapprochent, mais si les Jonga sont soudés malgré l’épée de Damoclès de l’expulsion, les Edwards sont en proie à de nombreux problèmes. Pour tous, l’interminable demande d’asile des Jonga et la menace d’éclatement de la bulle des subprimes vont remettre en question leurs certitudes…

 

Silence du chœur de Mohamed Mbougar Sarr

Éditeur : Présence Africaine
ISBN : 2708709828

Résumé : Soixante-douze hommes arrivent dans un bourg de la campagne sicilienne. L’époque les appelle « immigrés », « réfugiés » ou « migrants ». À Altino, ils sont surtout les ragazzi, les « gars » que l’association Santa Marta prend en charge. Mais leur présence bouleverse le quotidien de la petite ville.

En attendant que leur sort soit fixé, les ragazzi croisent toutes sortes de figures: un curé atypique qui réécrit leurs histoires, une femme engagée à leur offrir l’asile, un homme déterminé à le leur refuser, un ancien ragazzo devenu interprète, ou encore un poète sauvage qui n’écrit plus.

Chaque personnage de cette fresque, d’où qu’il soit, est forcé de réfléchir à ce que signifie la rencontre avec des hommes dont, au fond, il ne sait pas grand-chose. Tous constituent autant de regards sur une situation moins connue qu’il n’y paraît ; autant de voix désaccordées, mêlées, pour le meilleur et pour le pire, jusqu’à la fin, jusqu’au silence imposé par l’ultime voix du chœur.

 

Stardust de Léonora Miano

Éditeur : Pocket
ISBN : 2266335294

Résumé : Un roman intime et personnel sur les douleurs de l’exil…
 » Lasse de l’errance en couple, elle avait préféré se débrouiller seule. Impossible de rester auprès d’un garçon qui ne parvenait pas à devenir un homme. En une fraction de seconde, elle avait décidé de sauter sans filet. C’était le seul moyen d’empêcher la haine de s’installer là où il n’y avait déjà plus de respect. Elle avait emmené Bliss, serrant contre son cœur la plus belle part de lui. Alors qu’un soleil pâle s’apprêtait à trouer les nuages, Louise avait dit : » Je pars avec la petite. Pas un mot de plus.  »

Écrit il y a plus de vingt ans, ce roman relate la période au cours de laquelle Léonora Miano, jeune mère de 23 ans sans domicile ni titre de séjour, fut accueillie avec sa fille dans un centre de réinsertion et d’hébergement d’urgence du 19e arrondissement de Paris. C’est en fréquentant la rudesse de ses marges qu’elle a le plus intimement connu la France…

 

Citoyen de seconde zone de Buchi Emecheta

Éditeur : Gaïa Editions
ISBN : 2910030032

Résumé : Un classique de la littérature africaine.

Une jeune Nigeriane rêve d’études et d’Occident, plutôt que d’être livrée en héritage à son oncle. Mais une fois parvenue à Londres, elle se découvre un cruel handicap : celui d’être noire, celui d’être femme, pire encore celui d’être la femme d’un Noir.

 

 

Alpha : Abidjan-Gare du Nord de Bessora, illustré par Barroux

Éditeur : Gallimard Jeunesse
ISBN : 2070656411

Résumé : Alpha vit seul à Abidjan depuis que sa femme et son fils sont partis sans visa pour Paris, Gare du Nord. La rage au coeur, il décide de tout quitter pour les retrouver. C’est toujours mieux que de pourrir sur place. Plusieurs trajets sont possibles, des années de voyage en perspective…

Sur les interminables routes de poussière, l’aventure se construit au gré de ses rencontres, inoubliables. De passeurs malhonnêtes en routes désertiques, de camps de réfugiés en canots surchargés, envers et contre tout, Alpha garde le cap : Gare du Nord.

 

Si le soleil se dérobe de Nicole Dennis-Benn

Éditeur : Editions de l’Aube
ISBN : 2815946793

Résumé : «Patsy fait un pas dans la lumière sans chaleur du soleil automnal et tourne le dos à la honte.»

Patsy est une jeune femme jamaïcaine, coincée entre une mère obsédée par la religion et une petite fille, Tru, qu’elle ne sait pas tout à fait comment aimer. Son obsession est de quitter l’île pour l’Amérique, terre de libertés, et aussi – surtout ? – le pays où s’est exilée Cicely. La meilleure amie d’enfance, mais aussi l’amour secret, l’objet de tous les désirs. Cicely et Amérique se confondent dans l’esprit souvent torturé de Patsy, qui finit par obtenir un visa et traverse l’océan, laissant tout derrière elle.

Sauf que ni Cicely ni l’Amérique ne tiendront leurs promesses… et c’est une existence rude et violente qui attend Patsy. Une représentation obsédante de l’immigration et de la féminité, des fils silencieux de l’amour qui s’étendent à travers les années et les océans du monde entier.

« Ce récit de vie essentiel et remarquable déjoue continuellement et subtilement toute prévisibilité. Au fil des pages, il ne cesse de vous surprendre et de vous éclairer. » The New York Times

« Somptueux. Dennis-Benn rend subtilement humaine une histoire classique de migration et fait passer ce type de saga à la vitesse supérieure… Un roman éclairé, parfois cruellement drôle, sur le lien déconcertant entre appartenance à soi-même et sacrifice. » The Oprah Magazine

 

Debout-payé de Gauz

Éditeur : Le nouvel Attila
ISBN : 2371000043

Résumé : Debout-Payé est le roman familial d’Ossiri, étudiant ivoirien sans papier atterri
en France dans les années 1990 pour démarrer une carrière de vigile. C’est
l’histoire d’un immigré, de l’enfer qu’il vit pour se loger et pour travailler, et du regard qu’il pose sur notre pays. Un portrait saisissant de la société française, drôle, riche, sans concession, et un témoignage inédit de ce que voient vraiment les vigiles sous leur carapace.
Debout-Payé est le roman familial d’Ossiri, étudiant ivoirien sans papier atterri
en France dans les années 1990 pour démarrer une carrière de vigile. C’est l’histoire d’un immigré, de l’enfer qu’il vit pour se loger et pour travailler, et du regard qu’il pose sur notre pays. C’est aussi un chant en l’honneur d’une famille où, de père en fils, on devient vigile à Paris, et plus globalement en l’honneur de la communauté africaine, avec ses travers et sa générosité.
Gauz distingue trois époques mythiques du métier de vigile, et aussi des relations entre la France et l’Afrique : l’âge de bronze dans les années 1960 (la Françafrique triomphante), l’âge d’or dans les années 1990, et l’âge de plomb, après les événements du 11-Septembre.
Cette épopée est ponctuée par des interludes : les choses vues, entendues et pensées lorsque Gauz travaillait comme vigile au Camaïeu de Bastille et au Sephora des Champs-élysées.

L’auteur est caustique, tant à l’endroit des patrons que des client(e)s, avec une fibre sociale et un regard très aigu sur les dérives du monde marchand contemporain, saisies dans ce qu’elles ont de plus anodin –; mais aussi de plus universel.
Un portrait saisissant de la société française, drôle, riche, sans concession, et un témoignage inédit de ce que voient vraiment les vigiles sous leur carapace.

 

Tout ce qu’on ne te dira pas, Mongo de Dany Laferrière

Éditeur : Mémoire d’Encrier
ISBN : 2897123540

Résumé : Un après-midi d’été, l’écrivain croise sur la rue Saint-Denis un jeune homme, Mongo, qui vient de débarquer à Montréal. Il lui rappelle cet autre jeune homme arrivé dans la même ville en 1976. Le même désarroi et la même détermination.
Mongo demande : comment faire pour s’insérer dans cette nouvelle société ? Ils entrent dans un café et la conversation débute comme dans un roman de Diderot.
C’est ce ton léger et grave que le lecteur reconnaît dès le début d’un livre de Laferrière.
« Tout nouveau-né est un immigré qui doit apprendre pour survivre les codes sociaux. Une société ne livre ses mystères qu’à ceux qui cherchent à la comprendre, et personne n’échappe à cette règle implacable, qu’on soit du pays ou non. »
Au jeune Mongo, Laferrière raconte quarante années de vie. Une longue lettre d’amour au Québec.

 

Les voyages de Merry Sisal de Gisèle Pineau

Éditeur : Mercure de France
ISBN : 2715234252

Résumé : Les nuits où les étoiles demeuraient éteintes, il arrivait à Merry de rester prostrée sur sa couche. Tout s’effaçait alentour. Des pans entiers de sa mémoire semblaient enfermés quelque part, éboulés, inaccessibles. Parfois, tout était incroyablement limpide. Sa vie passée n’avait rien de sombre et son avenir semblait bien éclairci, le ciel dégagé. Elle allait reprendre ses études en suivant des cours par correspondance. Elle ferait venir ses enfants. Tommy, Florabelle, les prunelles de ses yeux, ils seraient bientôt auprès d’elle. En Haïti, Merry élève seule ses deux enfants, Tommy et Florabelle – six et quatre ans. Quand le terrible séisme du 12 janvier 2010 frappe Port-au-Prince, Merry doit quitter sa terre natale dévastée : elle laisse derrière elle ses deux enfants adorés qu’elle compte revenir chercher très vite. Après une traversée homérique, elle rejoint des compatriotes sur l’île de Bonne-Terre. Là, elle est rapidement embauchée par Anna et Raymond, un couple de Français qui habite sur le Morne d’Or, où vit une communauté de Blancs nantis venus de France, et totalement isolée du reste de l’île. Peu à peu, Anna et Merry se rapprochent. Anna, qui garde enfouies au plus profond de son être des blessures silencieuses, s’attache plus que de raison à la jeune Haïtienne. Merry s’interroge sur les motivations de cette patronne un peu particulière, mais s’en accommode, car elle n’oublie jamais son objectif : retrouver ses enfants.

 

Sublime royaume de Yaa Gyasi, traduit par Anne Damour

Éditeur : Le Livre de Poche
ISBN : 225307988X

Résumé : « Maman je t’en supplie, dis-je en twi. Je te supplie d’arrêter. Je te supplie de te réveiller. Je te supplie de vivre. »
Gifty, américaine d’origine ghanéenne, est une jeune chercheuse en neurologie qui consacre sa vie à ses souris de laboratoire. Mais du jour au lendemain, elle doit accueillir chez elle sa mère, très croyante, qui n’est plus que l’ombre d’elle-même et reste enfermée dans sa chambre.
Au fil de souvenirs d’enfance émouvants, Gifty s’interroge sur sa passion pour la science si opposée aux croyances de sa mère et de ses ancêtres.

Sublime Royaume raconte les difficultés d’avoir une peau noire en Amérique, et le choc des générations au sein d’une famille issue de l’immigration. Un deuxième roman qui confirme l’immense talent de Yaa Gyasi dont la plume si subtile prend toujours une force extraordinaire.

Un livre à la beauté ardente et résistante. Camille Laurens, Le Monde.

Yaa Gyasi est une incroyable styliste qui aborde des sujets difficiles avec justesse et émotion. Un roman magnifique. Laurence Caracalla, Le Figaro littéraire.

 

Évocation d’un mémorial à Venise de Khalid Lyamlahy

Éditeur : Présence Africaine
ISBN : 2708710036

Résumé : Un après-midi de janvier 2017, un jeune réfugié gambien se jette dans le Grand Canal de Venise et se noie sous les regards et les insultes des passants. Il s’appelait Pateh et avait vingt-deux ans. Hanté par ce drame, un jeune écrivain se lance sur ses traces et tente de reconstruire le fil des événements, de mettre en mots son choc et son indignation. Dans un récit en fragments où s’entremêlent fiction et réalité, le narrateur consulte les sites d’information, cherche des indices dans la presse, dévoile des vérités enfouies dans les pages de l’histoire et de la littérature. Au fil d’une quête riche en surprises et en émotions, d’autres histoires se greffent à la première pour sauver de l’oubli des jeunesses noyées dans le tourbillon de l’actualité. De l’Afrique des racines et des ruptures à la Venise des mythes et des illusions, l’écriture est à la fois poétique et solidaire : elle dénonce la haine de l’autre et esquisse un mémorial littéraire pour la dignité humaine.

 

Maintenant, je vais raconter de Mamadou Aliou Diallo et Nadia Goralski

Éditeur : Actes Sud Jeunesse
ISBN : 2330125712

Résumé : Le récit bouleversant et authentique de l’itinéraire semé de drames et d’obstacles qui a mené en France un jeune adolescent guinéen.

Vers l’âge de dix ans, Mamadou a quitté la Guinée avec sa mère pour rejoindre son père qui travaillait en Libye. Ils y ont passé quelques années paisibles jusqu’à la guerre civile. Les parents de Mamadou meurent dans une explosion et il se retrouve seul, à quatorze ans. Il va survivre deux ans en travaillant pour un exploiteur libyen, avant d’être embarqué sur un Zodiac bourré de migrants en partance pour la côte italienne. Recueilli par les Italiens, il entreprend ensuite la traversée clandestine des Alpes, résolu à venir en France. L’accueil des Français est mitigé. De Chambéry à Carpentras, Mamadou va connaître les foyers, les interrogatoires interminables, la radio du squelette pour déterminer s’il est mineur, sans compter l’obstacle de la langue, de l’administration et le handicap de ne savoir ni lire ni écrire. Car le souhait le plus cher de Mamadou, c’est d’étudier. Aidé par Nadia Goralski, il apprend à lire et à écrire, fréquente le collège, s’initie à un métier. Il ressent alors le besoin de raconter son périple, d’exprimer les douleurs retenues. C’est à Nadia qu’il se confie, c’est elle qui sera sa plume. Elle s’est attachée à restituer la voix de Mamadou dans sa simplicité, sa poésie, et même sa maladresse. Car rien mieux que cette voix ne peut nous faire comprendre la dureté de ce parcours et l’énergie de vivre qui habite ce jeune homme.

 

Catalogue d’un exilé de Falmarès

Éditeur : FLAMMARION
ISBN : 2080291149

Résumé : Trouver la beauté dans ce « voyage infernal », mettre en scène la migration et l’exil, voilà ce que nous offre la poésie de Falmarès. Son chemin est retracé depuis la fuite de la Guinée, les horreurs de la guerre et la traversée dans un zodiac surchargé, jusqu’à l’arrivée en Italie puis en France, où on accompagne Falmarès dans toutes ces villes, étapes du périple : Berck, Nantes, Paris… Ce recueil reflète la douleur, la perte et le manque autant qu’il est traversé par l’espoir, les odes à la beauté et à la poésie d’ici et d’ailleurs. Héritier des plus grands poètes français auxquels il rend hommage – de Césaire à Rimbaud -, ce réfugié poétique puise dans sa langue la force de sa résilience. « Ses poèmes sont nimbés de lumière et de pardon », comme l’écrit le poète Nimrod dans sa préface.

 

La Belle de Casa de In Koli Jean Bofane

Éditeur : Babel
ISBN : 2330139136

Résumé : Qui a bien pu tuer Ichrak la belle, dans cette ruelle d’un quartier populaire de Casablanca ? Elle en agaçait plus d’un, cette effrontée aux courbes sublimes que tous convoitaient autant qu’ils la craignaient. Tous sauf peut-être Sese, clandestin arrivé de Kinshasa depuis peu, devenu son ami et associé dans un business douteux. Escrocs de haut vol, brutes épaisses ou modestes roublards, les suspects ne manquent pas dans cette métropole du XXIe siècle gouvernée comme les autres par l’argent, le sexe et le pouvoir. Et ce n’est pas l’infatigable Chergui, vent violent venu du désert pour secouer les palmiers, abraser les murs et assécher les larmes, qui va apaiser les esprits…

Avec sa lucidité acérée et son humour féroce, In Koli Jean Bofane dénonce la corruption immobilière, la précarité des migrants et la concupiscence masculine. Par son talent de conteur, il bouscule joyeusement une réalité contemporaine tout à fait accablante – la truculence du désespoir.

 

Les lumières d’Oujda de Marc-Alexandre Oho Bambe

Éditeur : Le Livre de Poche
ISBN : 2253079510

Résumé : Après avoir tenté l’aventure à Rome, le narrateur, un poète, est rapatrié au Cameroun, son pays natal. En quête de sens, porté par l’amour de Sita, sa grand-mère, il s’engage dans une association qui lutte pour éviter les départs « vers les cimetières de sable et d’eau ». Au Maroc, il rencontre le père Antoine, qui accueille des réfugiés, et Imane, dont il ne lâchera plus la main. Au rythme de cette épopée chorale, les parcours s’enchevêtrent, les destins se mêlent, entre l’Afrique, mère fondamentale, et l’Europe, terre d’exils, tandis que s’effacent les frontières entre roman, poésie et récit initiatique.

On ne sait par quelle magie Marc Alexandre Oho Bambe transforme chaque épreuve en une parole lumineuse. Sa voix sublime le réel. Mohammed Aïssaoui, Le Figaro littéraire.

Il en va de l’appel de l’ailleurs comme de l’amour, de la marche ou de l’art, souligne ce livre arrimé à toutes nos pulsions de vie. Gladys Marivat, Le Monde des livres.

 

Chaîne de Saidou Bokoum

Éditeur : Le nouvel Attila
ISBN : 2371000469

Résumé : Paris, 1974. Kanaan est étudiant en droit à Nanterre, va d’une histoire de cœur ratée à l’autre, et plaque la fac pour se livrer à des errances diurnes et nocturnes dans un Paris pauvre, souterrain et insoupçonné, celui des quartiers exotiques et périphériques.
Chaîne de l’esclavage, chaîne de l’usine, chaîne génétique… Chaîne est une magnifique chronique sociale de la vie parisienne des années 60-70 vécue par les immigrés africains.
Paris, 1974. Kanaan est étudiant en droit à Nanterre, va d’une histoire de cœur ratée à l’autre, et plaque la fac pour se livrer à des errances diurnes et nocturnes dans un Paris pauvre, souterrain et insoupçonné, celui des quartiers exotiques et périphériques.
Chaîne de l’esclavage, chaîne de l’usine, chaîne génétique… Chaîne est une magnifique chronique sociale de la vie parisienne des années 60-70 vécue par les immigrés africains.
Chaîne était dans la sélection du prix Goncourt en 1974.

 

La vie sans fards de Maryse Condé

Éditeur : Pocket
ISBN : 226623837X

Résumé : Un classique de la littérature africaine et afrodescendante.

Narrer la vie sans fards, sans les embellissements rétrospectifs du récit de soi, telle est l’entreprise de Maryse Condé. De Paris à Londres, en passant par la Guinée et le Ghana, dans le bouillonnement intellectuel de la Négritude, parmi les heurts politiques d’un continent livré aux révolutions, c’est avant tout la construction d’une Antillaise libre et orgueilleuse, luttant farouchement pour son désir, entre son devoir de mère et sa propre réalisation. C’est l’Afrique toujours imaginée et enfin domptée. C’est la naissance d’un écrivain, dans toute la vérité de sa nature.

 » Sans fards mais non sans force.  » Françoise Dargent – Le Figaro littéraire

 » Tout est là. Avec franchise et intelligence.  » Marianne Payot – L’Express

 

Nouvelles du pays de Sefi Atta, traduit par Charlotte Woillez

Éditeur : Actes Sud
ISBN : 233001242X

Résumé : Dans ce pays, les jeunes filles trop bien élevées défendent ardemment les règles régissant leur propre soumission, quand d’autres les enfreignent et trouvent, à défaut de confort, un semblant de liberté. Certains partent sur les routes de l’exil et restent coincés au bord de la mer, d’autres travaillent à Londres ou aux États- Unis et s’intègrent peu à peu. Les femmes ne font pas confiance aux hommes, les maris prennent rarement en compte leurs épouses. La grande ville, Lagos, concentre les périlleuses tentations d’une société prête à toutes les échappatoires – corruption, religion, sexe, trafics en tous genres… –, mais d’improbables solidarités se créent quand l’humanité chancelle.

Le Nigeria est la terre de tous les excès, de tous les paradoxes, de tous les espoirs aussi. Et ce n’est pas la moindre réussite de Sefi Atta que de donner à sentir la formidable vitalité d’une population jeune et pleine de rêves qui, malgré tout, permet au pays d’avancer. Mélange détonant de lumière et d’ombre, de bassesse et de dignité, d’empathie et de cruauté, de découragement et d’humour, ce recueil de nouvelles, véritable hommage au peuple nigérian, a reçu le Noma Award 2009.

 

Le silence des esprits de Wilfried N’Sondé

Éditeur : Actes Sud
ISBN : 2742789251

Résumé : Terrorisé par un contrôle de police sur les quais de la gare de Lyon, Clovis Nzila vient de sauter dans un train de banlieue. Sans-papiers, clandestin, il s’assied au hasard d’un wagon surchauffé et tente de maîtriser sa peur. Face à lui, une femme l’observe, accepte en retour ses regards indiscrets, ne semble pas effrayée par sa triste apparence. Attentive, elle engage la conversation, perçoit le désespoir de ce jeune Africain… Ensemble, ils vont plonger sans retenue dans un mirage, convaincus de renaître des cendres du passé.
Après Le Coeur des enfants léopards, un premier roman très remarqué (prix Senghor de la création littéraire ; prix des Cinq Continents de la francophonie), Wilfried N’Sondé nous livre ici le récit d’une rencontre sur le mode d’une ballade sombre et lumineuse.

 

Je suis venu, j’ai vu, je n’y crois plus d’Omar Ba

Éditeur : Max Milo Editions
ISBN : 2353410642

Résumé : Je veux faire comprendre aux jeunes d’Afrique que cette Europe ne vaut pas de risquer sa vie, car on y vit, comme partout ailleurs, avec des souffrances, des impasses et des échecs récurrents.

Omar Ba en a rêvé pendant vingt ans : l’Europe, c’est pour des millions de jeunes Africains un eldorado fantasmatique. Qu’il faut atteindre à tout prix. En s’arrachant aux siens.

Après un périple de trois ans, au péril de sa vie, il a fini par atteindre la France. Toutes ses illusions s’effondrent. Il ne trouvera rien des fausses images d’abondance qui circulent en Afrique.

À 29 ans, l’auteur, étudiant en sociologie et travaillant dans une ONG, conseille aux jeunes de son continent d’origine : « Si vous croyez que l’Europe est la solution à vos problèmes, ne venez pas ! Rêvez plutôt d Afrique ! »

 

Atterrissage de Kangni Alem

Littérature africaine -Atterrissage de Kangni Alem

Éditeur : Editions Ndzé
ISBN : 2911464133

Résumé : Yaguine et Fodé, deux adolescents guinéens, sont impétueux, innocents et téméraires. Comme beaucoup de jeunes africains, ils construisent le rêve de débarquer en Europe pour y faire fortune et revenir partager leur réussite. Surtout avec leur mère adoptive, Ma Camélia, une femme aux mille bras, résignée et tout aussi rêveuse.

Mais la clé de cette Europe mythique est détenue par le passeur, un rapace dont la gloutonnerie exige aussi bien des dollars que des vieux disques de rumba. En échange, il leur offre de les cacher dans le train d’atterrissage d’un avion en partance pour Bruxelles…

Quatrième pièce de l’écrivain togolais Kangni Alem, Atterrissage développe, sur le mode d’une comédie pathétique et enjouée, le drame de l’ailleurs inaccessible, avec les ramifications d’une misère poudreuse face à l’arrogance blindée d’un Occident repu.

Un texte truffé d’inventions lexicales, de dialogues vifs et grinçants, où l’auteur joue habilement sur le malentendu, la prémonition et l’allégorie. Une pièce incantatoire contre le silence et l’oubli… Florent Couao-Zotti

 

Ah Sissi, il faut souffrir pour être française de Jo Güstin

Éditeur : Présence Africaine
ISBN : 2708709321

Résumé : « Être française à plein temps quand on n’est pas blanche est une gageure exigeante : lundi, il faut râler parce que, quand même, c’est lundi ; mardi, il faut être la personnalité préférée des Français ; mercredi, il faut se désolidariser de l’Islam ; jeudi, il faut remporter un tournoi international ; vendredi, il faut décrocher un Prix Nobel… car à la moindre déconvenue on se fait immanquablement rappeler d’où l’on vient. » Pétillante et caustique, Jo Güstin nous livre, entre récit et essai libre, un roman choc sous la forme d’une lettre d’adieux à la France écrite à la pointe d’une plume impitoyable et corrosive. Elle ouvre la voie d’une littérature féministe et intersectionnelle africaine d’une grande finesse en racontant avec le ton piquant qui la caractérise des moments de vie de femmes racisées en France, entrecoupés de saillies dans la propre vie de sa narratrice.

 

Consolée de Beata Umubyeyi Mairesse

Éditeur : J’AI LU
ISBN : 229038500X

Résumé : 1954. Au Rwanda sous tutelle belge, Consolée, petite fille métisse, est retirée à sa famille noire et placée dans une institution pour « enfants mulâtres ». Soixante-cinq ans plus tard, Ramata, d’origine sénégalaise, effectue un stage d’art-thérapie dans un Ehpad du sud-ouest de la France. Elle y rencontre Mme Astrida, atteinte de la maladie d’Alzheimer, qui perd l’usage du français et s’exprime dans une langue inconnue. En tentant de reconstituer le puzzle de la vie de la vieille dame, Ramata se retrouve confrontée à son propre destin familial et aux difficultés d’être noire aujourd’hui dans l’Hexagone. Un roman poétique, d’une grande actualité, qui met en résonance le passé colonial et la condition des enfants d’immigrés.

 

Un soleil en exil de Jean-François Samlong

Éditeur : Gallimard
ISBN : 2072853141

Résumé : « On ne nous aimait pas, enfermés dans un milieu clos, sans marques d’affection ni la possibilité de fixer des repères. Nous étions dans le même guêpier, égarés dans un tunnel ou une voie sans issue, et à mesure que nous avancions, la neige effaçait les empreintes de nos bottes pour prouver que nous n’existions pas ». Dans chacun de ses romans, Jean-François Samlong ne cesse d’interroger la violence qui secoue La Réunion. Cette fois-ci, dans un style percutant et concis, il nous convie à découvrir l’histoire des enfants de la Creuse. En fait, une véritable tragédie s’est déroulée entre 1962 et 1984, avec l’exil forcé en métropole de plus de deux mille mineurs réunionnais. Mensonges. Fausses promesses. Trahisons. Harcèlement sexuel. Viols. Tentatives de suicide, et suicides. Séjours en hôpital psychiatrique. Une catastrophe invisible. Enfin, le 18 février 2014, l’Assemblée nationale a reconnu la responsabilité morale de l’Etat français dans la terrifiante transplantation des enfants. Ici, deux jeunes garçons, Tony et Manuel, et leur soeur courage, Héva, qui témoigne des vies séparées, suspendues, piégées au coeur du froid et du racisme.

 

La Danse du Vilain de Fiston Mwanza Mujila

Éditeur : METAILIE
ISBN : 979-1022610612

Résumé : Entre trafic de pierres précieuses et boîtes de nuit frénétiques, entre l’Angola en pleine guerre civile et un Zaïre au bord de l’explosion, une exploration de la débrouille.

Toute la vitalité et le charme de Tram 83 reviennent en force avec la langue inimitable de Fiston Mwanza Mujila.

« Il marchait avec assurance. Un pas après l’autre, les bras ballants, le cou légèrement dressé, la mâchoire serrée à la manière d’un dignitaire passant des troupes en revue.Ses potes parlaient sans frein. Ils le caressaient dans le sens du poil pubien…. Dès qu’il les aperçut, Sanza se rappela d’un des nombreux avertissements de Molakisi – un homme normal ça ne rit pas toutes les trente secondes. Ça tue la masculinité. »

Sanza, exaspéré par la vie familiale, quitte ses parents et rejoint le Parvis de la Poste, où vivent d’autres gamins de la rue. Commence la dolce vita, larcins petits et grands, ciné avec Ngungi l’enfant-sorcier et voyages en avion vers l’infra-monde… Mais les bagarres et les séances de colle finissent par le mettre vraiment sur la paille et l’obligent à céder au mystérieux Monsieur Guillaume et à sa police secrète.

Lubumbashi est en plein chaos, on conspire dans tous les coins, on prend des trains pour nulle part, on se précipite dans l’Angola en guerre pour aller traquer le diamant sous la protection de la Madone des mines de Cafunfu, un écrivain autrichien se balade avec une valise pleine de phrases, le Congo devient Zaïre et le jeune Molakisi archevêque. Mais la nuit, tous se retrouvent au « Mambo de la fête », là se croisent tous ceux qui aiment boire et danser ou veulent montrer leur réussite et leur richesse. Là on se lance à corps perdu dans la Danse du Vilain.

On retrouve avec bonheur le punch poétique et l’univers échevelé de Fiston Mwanza Mujila, son humour tendre, ses personnages retors, son bazar urbain, on part s’encanailler dans la joie.

 

Les Jango d’Abdelaziz BARAKA SAKIN

Éditeur : ZULMA
ISBN : 284304846X

Résumé : Les Jango sont décidément impayables. On les reconnaît à leur élégance tape-à-l’oeil et à leur sens de la fête. Et ce sont les femmes qui mènent la danse, dans la Maison de la Mère, au coeur de toutes les rumeurs. Les histoires les plus folles courent d’ailleurs sur Safia, élevée au lait de hyène, Alam Gishi l’Ethiopienne experte en amour, ou l’inénarrable Wad Amouna. Lorsque soudain souffle le vent de la révolte… Dans les effluves de café grillé, de chicha parfumée et de gomme arabique, se joue une comédie humaine dont les Jango, « sages à la saison sèche et fous à la saison des pluies » sont les héros.

 

Le testament des solitudes d’Emmelie Prophète

Éditeur : Mémoire d’Encrier
ISBN : 2897128283

Résumé : Trois femmes. Trois solitudes. Trois destins se rencontrent et se racontent. Comme « l’histoire d’un pays qui dort mal, se réveille mal, et qui ne prend pas le temps d’avoir mal de ses douleurs. »

Roman exigeant et beau tissé dans un univers féminin : trois générations de femmes soufrent sans paroles et sans témoins. Échouées dans l’errance, la solitude et l’exil, elles se cherchent et se racontent dans l’oubli, le défi et la révolte.

Paroles de femmes pour qui l’espoir et le bonheur sont des terres inhabitées. L’espace intime éclate, les filles ne parent alors à leur mère que pour rompre la chaîne : « Chère mère, je suis une porteuse de nouvelles. J’ai peur. Je refuse votre héritage de corvées, de servitudes, de solitudes séculaires. Je refuse vos regards tristes, vos résignations, vos peurs. »

 

Anguille sous roche d’Ali Zamir

Éditeur : Le Tripode
ISBN : 2370551402

Résumé : – Le roman qui a révélé Ali Zamir en France, dans la collection Météores (poche) du Tripode.
– 10 000 exemplaires du grand format vendus depuis septembre 2016
– Présence d’Ali Zamir en France à parution
– Suit la parution du deuxième roman d’Ali Zamir : Mon Étincelle, le 7 septembre 2017.

Quelque part dans l’océan Indien, une jeune femme se noie. Ses forces l’abandonnent mais sa pensée, tel un animal sur le point de mourir, se cambre : dans un ultime sursaut de vie et de révolte, la naufragée nous entraîne dans le récit de sa vie… Roman aussi étourdissant qu’envoûtant, qui n’est pas sans rappeler L’Art de la joie de Goliarda Sapienza par la beauté de son héroïne et la force de sa langue, Anguille sous roche est un miracle littéraire.

 

Deux grands hommes et demi de Diadié Dembélé

Éditeur : JC Lattès
ISBN : 270967209X

Résumé : De Bamako à Paris, deux amis, Manthia et Toko, vivent la route de l’exil de façon très différente.
Ils sont originaires du même village au Mali. À la vingtaine, face à une récolte infructueuse, ils n’ont d’autre choix que de rejoindre la capitale, Bamako. Mais en 1991, les troubles politiques et sociaux les poussent à nouveau à partir. En France cette fois.
C’est Manthia qui raconte leurs histoires depuis un centre de rétention administrative. Il se confie à son avocat grâce à un traducteur en espérant obtenir des papiers. Le traduc-teur l’interrompt souvent. Est-ce qu’il cherche le mot juste ou à le contraindre à un autre discours ?
Diadié Dembélé raconte avec force et originalité l’his-toire des siens entre la France et le Mali, et une profonde histoire d’amitié.

« A travers le destin individuel de son héros, Diadié Dembelé parvient ainsi à étayer avec beaucoup de finesse la réflexion sur la question migratoire. » Le Monde Afrique

 

Folie et calvaire des migrants de Sikadi Bertrand dit Berty Le Kamit

Éditeur : Sikadi Bertrand
ISBN : 979-1069931121

Résumé : Folie et calvaire des migrants est un émouvant récit du périple que l auteur a enduré à travers les frontières. Avec pudeur, sans sombrer dans le misérabilisme outrancier, il nous révèle les périls qu il a encourus en compagnie de ses camarades de traversée. Il part sans bagage, si ce n est l envie de vivre plutôt que de survivre, quel qu en puisse être le prix. Le tribut de ses folles espérances est lourd, puisque ce parcours migratoire à travers les villes et campagnes africaines, le désert saharien et la méditerranée, s avère être harassant, angoissant, violent et humiliant. Dans ce témoignage authentique et émouvant, Bertrand Sikadi révèle sans fard, ce que fut cette traversée atroce, pleine de souffrance physiques et intérieures non seulement pour lui mais pour toutes ces ombres que l on appelle >. Et comme le flot de ces exilés ne cesse de grossir, l auteur nous livre ses interrogations à savoir : qu est ce qui les pousse à tout abandonner derrière eux pour se jeter dans le vide ? Quels sont les efforts consentis pour réaliser leur rêve ? Que deviennent-ils une fois parvenu dans leur eldorado ? Un tel périple est-il nécessaire quand on sait qu il comporte des risques aussi fous ? Telles sont les questions abordées dans ce livre auxquelles l auteur tente d apporter ses réponses en puisant dans sa propre expérience de la traversée. # Biographie: BERTRAND SIKADI, plus connu sous le nom de berty le kamit sur les réseaux sociaux, est un écrivain camerounais installé en France et ancien étudiant en philosophie de l université de Douala. Par ailleurs, il est conférencier, activiste-panafricain. Ses études portent actuellement sur l histoire de l Afrique et de sa diaspora. Il est également consultant et propagateur du savoir ancestral et de la spiritualité du continent noir.

 

Clandestinement vôtre de Charles Cédric Tsimi

Éditeur : Pocket
ISBN : 2266320939

Résumé :  » Mesdames, Messieurs les agents, J’ai reçu il y a quelques jours, dans le cadre de mes interminables démarches en vue de l’obtention d’un titre de séjour, une convocation dans vos locaux pour effectuer un test de positionnement en langue…  »

Depuis des années qu’il quémande le droit de rester en France pour étudier, Charles est piqué au vif. Doté d’un français maternel parfait, drôle et cinglant, ce Camerounais d’origine prend donc l’État au mot.

S’il connaît la langue de Molière ? Il va le leur montrer ! Et raconter son histoire, entre débrouille et dignité, de sans-papiers sans tabous, prêt à tout pour donner vie à son ambition : mieux revenir au pays et y mener une révolution.
Avec ses sentiments les meilleurs,  » Clandestinement vôtre…  »

 

Amsoria de Lilia Bongi

Éditeur : Lilia Bongi
ISBN : 2960244109

Résumé : Entre Belgique et actuelle République démocratique du Congo, Amsoria relate le parcours de vie singulier d’une fillette congolaise de dix ans envoyée par son père en Belgique dans les années 1960 pour poursuivre son éducation.

Dans ce roman, Lilia Bongi s’inspire de son vécu pour parler de la Belgique d’hier et aborder les thèmes complexes et actuels de l’intégration, l’identité, la condition de l’enfant et de la femme ainsi que la famille.

 

Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

Éditeur : Folio
ISBN : 2070468801

Résumé : «En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire.» Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre. Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés ? Pendant quinze ans, Ifemelu tentera de trouver sa place aux États-Unis, un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination. De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigeria. À la fois drôle et grave, doux mélange de lumière et d’ombre, Americanah est une magnifique histoire d’amour, de soi d’abord mais également des autres, ou d’un autre. De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et les clichés sur la race ou le statut d’immigrant, et parcourt trois continents d’un pas vif et puissant. la couverture de l’article peut varier. Un classique de la littérature africaine.

 

Et ma langue se mit à danser de Ysiaka Anam

Éditeur : La Cheminante

ISBN : 2371270997

Résumé : Z. arrive en France à un âge où la mémoire n’a pas laissé de trace. Trente ans plus tard, elle réalise qu’elle a perdu sa langue. Récit à la première personne, Et ma langue se mit à danser retisse les fragments de vie qui relient ces deux étapes, avec la perte de la langue maternelle comme fil de couture. Sur le parcours, Z. retrouve l’enfant aux cheveux noirs-paillasse, la femme qui boite, les mandats oubliés dans les poches, les chaussons qui réchauffent la mémoire… La vie qui invente toujours. Et sa langue se mit à danser… en un poétique alphabet.

 

Récit d’une Migration d’Awa Thiam

Éditeur : Panafrika
ISBN : 2912717639

Résumé : Après une quinzaine d années d absence, Satourou regagne son pays natal, Halwarou. À peine y parvient-t-elle par la capitale (Kadal) qu elle décide d en faire le tour : le second. Entre celui-ci et le premier, seize ans d intervalle. Sans complaisance ni vantardise, elle porte sur sa société un regard qu elle veut objectif. À l’enfer succèdent imparablement les déceptions. Le désert s’instille partout, impitoyable. Des préjugés tenaces prédominent. Et pourtant, Awa Thiam atteste qu’un trajet exprimant le désir d’un monde de liberté est possible. / Tout commence par le voyage au cours duquel Satourou quitte son pays natal. Un véhicule bondé s éloigne. Comme dans une expérience initiatique, c est vers d autres terres, vers d autres cieux que le monde et les hommes se dévoileront désormais. Au fil du parcours, s accomplit en même temps une séparation imaginaire : Satourou abandonne ses anciens habits dans l espoir d accéder à l abondance. Comme des milliers de ses compatriotes, elle fuit la rareté, la sécheresse, la pauvreté et la misère. En réalité, Satourou va être confrontée aux réalités les plus brutales de son pays. Une rencontre avec une sorte de « guide providentiel », Taha, lui ouvrira les portes d un nouvel univers. La misère des femmes dont les époux avaient émigré se révèle. Entre les femmes et ces hommes, le désamour prévaut. Les rapports humains sont ravagés. L érosion des rapports humains est catastrophique.

 

La mémoire délavée de Nathacha Appanah

Éditeur : MERCURE DE FRANCE
ISBN : 2715260261

Résumé : Ce poignant récit s’ouvre sur un vol d’étourneaux dont le murmure dans une langue secrète fait écho à toutes les migrations et surtout à celle d’aïeux, partis d’un village d’Inde en 1872 pour rejoindre l’île Maurice. C’est alors le début d’une grande traversée de la mémoire, qui fait apparaître autant l’histoire collective des engagés indiens que l’histoire intime de la famille de Nathacha Appanah. Ces coolies venaient remplacer les esclaves noirs et étaient affublés d’un numéro en arrivant à Port-Louis, premier signe d’une terrible déshumanisation dont l’autrice décrit avec précision chaque détail. Mais le centre du livre est un magnifique hommage à son grand-père, dont la beauté et le courage éclairent ces pages, lui qui travaillait comme son propre père dans les champs de canne, respectant les traditions hindoues mais se sentant avant tout mauricien. La grande délicatesse de Nathacha Appanah réside dans sa manière à la fois directe et pudique de raconter ses ancêtres mais aussi ses parents et sa propre enfance comme si la mémoire se délavait de génération en génération et que la responsabilité de l’écrivain était de la sauver, de la protéger. Elle signe ici l’un de ses plus beaux livres, essentiel.

 

Les Baigneurs du lac Rose de Tanella Boni

Éditeur : Serpent à plumes
ISBN : 284261335X

Résumé : Journaliste, Lénie enquête sur la migration qui eut lieu en Afrique après la défaite de Samory, héros africain de la lutte contre les colonisateurs français au début du XXe siècle. Un soir, au bord du lac Rose, elle rencontre Yêté, un peintre en qui elle voit une incarnation de Samory et dont elle tombe amoureuse. Jusqu’à ce qu’il disparaisse sans laisser de trace. Et tandis que l’Afrique est secouée par un nouveau vent de violence politique, les colonisés reprenant les méthodes des colonisateurs, Lénie part en quête des deux images, celle de Yêté et celle de Samory, images de justice et de résistance.

 

 

La mer Noire dans les grands lacs d’Annie Lulu

Éditeur : Pocket
ISBN : 2266322958

Résumé : Une quête des origines bouleversante de la triste Bucarest au Congo révolté.

La Mer Noire, c’est cette Roumanie où elle est née, ce  » coin pourri d’Europe  » gangrené par le racisme et la honte. Les Grands Lacs, c’est ce Congo supplicié, le pays de ce père qu’elle n’a jamais connu. Parce qu’elle ne se sent nulle part à sa place, Nili se met en quête de ses racines. À son enfant à naître, la jeune métisse raconte son voyage – ce long voyage d’une barbarie à l’autre, d’une tyrannie à l’autre – où elle retrace le fil des origines entre guerre et paix, exil intérieur et renaissance à soi-même…

Bissap, tisane ou café ?

Soutenez Afrolivresque

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Vous pourriez aussi aimer

À propos

Afrolivresque LogoL’Afrique au creux des lettres

 

Liens utiles

Newsletter