Prix Essai France Télévisions 2024 : Beata Umubyeyi Mairesse et Nathacha Appanah en compétition

par La redaction
1 Vues Offrir un verre à Afrolivresque
Beata Umubyeyi Mairesse en lice pour le Prix essai France Télévisions 2024 avec “Le Convoi”

Beata Umubyeyi Mairesse avec son livre Le Convoi (Flammarion) et Nathacha Appanah avec son livre La mémoire délavée (Mercure de France), sont nominées pour le Prix essai France Télévisions 2024. L’annonce des œuvres sélectionnées pour l’édition 2024 a eu lieu le jeudi 4 avril.

Beata Umubyeyi Mairesse : Entre résilience et mémoire par l’écriture

Beata Umubyeyi Mairesse est née en 1979 à Butare, au Rwanda. En 1994, elle arrive en France après avoir survécu au génocide des Tutsis.

Beata Umubyeyi Mairesse a découvert l’écriture de manière assez tardive, dans la trentaine. C’est dans l’écriture qu’elle a trouvé un moyen de se réapproprier son histoire et de renouer avec une mémoire enfouie. L’écriture est devenue pour elle un outil de résilience et de transmission.

Après des études littéraires et un parcours professionnel dans l’humanitaire, elle publie ses premiers textes sous forme de nouvelles dans des revues littéraires.

En 2018, elle publie son premier roman Tous tes enfants dispersés (Autrement, 2019 ; J’ai lu, 2021). Acclamé par la critique, il reçoit le Prix des cinq continents de la francophonie en 2020. Suivra en 2022 son deuxième roman, Consolée (Autrement, 2022 ; J’ai lu, 2024), lauréat du Prix Kourouma en 2023.

Dans ses textes, Beata Umubyeyi Mairesse aborde des thèmes tels que l’identité, la mémoire postcoloniale et la transmission. Ses romans sont construits comme des puzzles, mêlant plusieurs voix et histoires complexes d’exil et de déracinement.

4ᵉ de couverture (source Flammarion)

« Il aura fallu quinze ans de cheminement incertain, une enquête menée aux confins de mémoires étiolées, pour retrouver une image sur laquelle j’espérais figurer, puis pour chercher mes compagnons de fuite. Quinze ans pour m’autoriser enfin à écrire cette histoire. La mienne et à travers elle, car il s’agit bien de me réinscrire dans un collectif, la nôtre, l’histoire des enfants des convois. » Le 18 juin 1994, quelques semaines avant la fin du génocide des Tutsi au Rwanda, Beata Umubyeyi Mairesse, alors adolescente, a eu la vie sauve grâce à un convoi humanitaire suisse.

Treize ans après les faits, elle entre en contact avec l’équipe de la BBC qui a filmé et photographié ce convoi. Commence alors une enquête acharnée (entre le Rwanda, le Royaume-Uni, la Suisse, la France, l’Italie et l’Afrique du Sud) pour recomposer les événements auprès des témoins encore vivants : rescapés, humanitaires, journalistes.

Le génocide des Tutsi, comme d’autres faits historiques africains, a été principalement raconté au monde à travers des images et des interprétations occidentales, faisant parfois des victimes les figurants de leur propre histoire.

Nourri de réflexions sur l’acte de témoigner et la valeur des traces, entre recherche d’archives et écriture de soi, Le convoi est un livre sobre et bouleversant : il offre une contribution essentielle à la réappropriation et à la transmission de cette mémoire collective.

 

Nathacha Appanah : Parcours d’une plume mauricienne 

Nathacha Appanah est une romancière et journaliste mauricienne qui vit en France. Née le 24 mai 1973 à Mahébourg, elle est issue d’une famille d’engagés indiens arrivés à l’île Maurice à la fin du 19ᵉ siècle.

Après des études de journalisme en France, elle commence sa carrière comme secrétaire de rédaction et journaliste dans un hebdomadaire mauricien avant de se lancer en indépendante.

En 2003, elle publie son premier roman Les Rochers de Poudre d’Or sur l’histoire d’engagés indiens dans les champs de canne de l’île Maurice. Il remporte le prix RFO du livre.

Son travail est salué par de nombreuses récompenses comme le Grand Prix littéraire de l’Océan Indien et du Pacifique pour Blue Bay Place en 2004 ou le prix Fnac 2007 pour Le Dernier Frère.

En 2023, elle est la huitième titulaire de la chaire d’écrivain en résidence de Sciences-Po Paris.

4ᵉ de couverture (source Mercure de France)

Ce poignant récit s’ouvre sur un vol d’étourneaux dont le murmure dans une langue secrète fait écho à toutes les migrations et surtout à celle d’aïeux, partis d’un village d’Inde en 1872 pour rejoindre l’île Maurice.

C’est alors le début d’une grande traversée de la mémoire, qui fait apparaître autant l’histoire collective des engagés indiens que l’histoire intime de la famille de Nathacha Appanah. Ces coolies venaient remplacer les esclaves noirs et étaient affublés d’un numéro en arrivant à Port-Louis, premier signe d’une terrible déshumanisation dont l’autrice décrit avec précision chaque détail. Mais le centre du livre est un magnifique hommage à son grand-père, dont la beauté et le courage éclairent ces pages, lui qui travaillait comme son propre père dans les champs de canne, respectant les traditions hindoues mais se sentant avant tout mauricien.

La grande délicatesse de Nathacha Appanah réside dans sa manière à la fois directe et pudique de raconter ses ancêtres mais aussi ses parents et sa propre enfance comme si la mémoire se délavait de génération en génération et que la responsabilité de l’écrivain était de la sauver, de la protéger. Elle signe ici l’un de ses plus beaux livres, essentiel.

 

Le Prix essai France Télévisions 2024

Le Prix Essai France Télévisions a été créé en 1995 par France Télévisions. Il récompense chaque année les auteurs d’ouvrages en langue française parus dans l’actualité littéraire récente.

Les lauréats sont choisis par 11 lecteurs sélectionnés après un appel à candidatures lancé sur les antennes de France Télévisions.

Le Prix essai France Télévisions 2024 sera décerné le 29 mai prochain par un jury composé de spécialistes de la littérature, issus des différentes antennes de France Télévisions.

En 2023, Minh Tran Huy a remporté le Prix Essai avec Un enfant sans histoire (Actes Sud).

Bissap, tisane ou café ?

Soutenez Afrolivresque

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Vous pourriez aussi aimer

À propos

Afrolivresque LogoL’Afrique au creux des lettres

 

Liens utiles

Newsletter