12 livres jeunesse pour parler de l’esclavage aux enfants africains et afrodescendants

par Chrystelle Ngoulou
1 Vues Offrir un verre à Afrolivresque
12 livres jeunesse pour parler de l’esclavage aux enfants africains et afrodescendants

Le 10 mai marque la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions en France. Instituée en 2006, cette journée commémorative vise à rendre hommage aux victimes de l’esclavage et à rappeler l’importance de se souvenir de cette période sombre de l’histoire. 

Il est important d’enseigner ces faits historiques à nos enfants africains pour renforcer leur propre mémoire. Mais comment accomplir le devoir de mémoire quand on ne connaît pas son histoire ?

Voici une sélection de 12 livres jeunesse essentiels pour initier un dialogue intergénérationnel sur la question du devoir de mémoire. Ces livres couvrent des périodes douloureuses de l’histoire du continent,  expliquent l’esclavage aux enfants africains et afrodescendants, et dont nous devons nous souvenir de génération en générations. Ils sont des outils pour la transmission de la connaissance de cette partie de l’histoire africaine et jouent un rôle important dans la valorisation des cultures africaines et afrodescendantes.

 

Ndaté Yalla Mbodj, une reine sénégalaise au temps des invasions européennes de Sylvia Serbin illustré par Adrien Folly-notsron

Age : Dès 3 ans

Éditeur : Meduneter
ISBN : 2374580172

Résumé : A travers le personnage d’une reine résistante, la Sénégalaise Ndaté Yalla Mbodj qui dirigea au 19ème siècle le petit royaume Walo, l’auteure nous éclaire sur un tournant majeur de cette histoire pleine de bouleversements auxquels les peuples noirs ont dû faire face, dès leurs premiers contacts avec les Européens. Des expéditions maritimes du 15e siècle, au repérage des richesses du continent africain ; de la création du mythe du Noir sauvage, à 400 ans de déportations d’Africains en esclavage ; de l’enrichissement des puissances négrières européennes, à la ruée vers le continent et aux transformations des sociétés locales : tel est le fil conducteur de ce voyage dans un passé peu enseigné dans les écoles. Des repères pour comprendre une histoire de conquêtes, mais aussi de résistances. Un récit à la fois informatif et pédagogique raconté sous la plume d’une historienne conteuse, et mis en scène par les images du talentueux illustrateur Adrien Folly-Notsron.

 

Grand’mère, ça commence où la Route de l’esclave ? de Dany Bébel-Gisler

Age : 3 – 5 ans

Éditeur : Jasor
ISBN : 2912594022

Résumé : Lorsque ma petite-fille de 3 ans et demi me pose cette question, je prépare la deuxième escale de « La Route de l’Esclave » en Guadeloupe. « Route de l’Esclave », projet initié par Haïti et que l’UNESCO a fait sien. Chercheure au CNRS, l’écriture est mon métier, et depuis des années, je cherche à rompre le silence autour de la traite négrière, à faire connaître l’héritage culturel, spirituel, que nous ont légué nos ancêtres africains, à valoriser l’une de leurs créations la plus originale : la langue créole. « Grand-mère, ça commence où la route de l’esclave ? C’est quoi l’Afrique ? » Comment répondre à ces pourquoi d’enfants ? Comment conter l’histoire douloureuse, si pleine de fureurs et d’atrocités, de la traite négrière transatlantique ? Comment parler de ce crime contre l’humanité que fut l’esclavage mercantile, à mes petits-enfants, et au-delà, à tous les enfants de la Guadeloupe, de la Caraïbe, de la diaspora noire ?

 

Abécédaire de l’esclavage de Rabeha Fagour-Daïri

Age : 4/7 ans

Éditeur : Caraibeditions
ISBN : 2373110261

Résumé : L’Abécédaire de l’esclavage est le dernier tome de la série des Abécédaires des Antilles-Guyane signés par Rabeha Fagour-Dairi pour les textes et les illustrations chez Caraïbéditions.

L’ouvrage est composé d’images et de textes adaptés aux jeunes lecteurs, l’idée étant de faire passer des messages forts sans heurter le public cible. Le format carré permet une mise en page classique mais resserrée avec le texte sur la page de gauche et l’illustration à droite. Le choix des mots comme Guerres, Liberté, Race etc. et les définitions sont engagés, l’auteur prend comme perspective celle de mettre les plus jeunes face à la réalité de l’esclavage : « Race, On a voulu nous faire croire que nous étions égaux à cause de notre couleur de peau. Mais c’est totalement faux ! »

La typographie change également pour souligner certaines notions avec des caractères plus gras et de couleurs. C’est une belle réussite pour sensibiliser les plus jeunes.

 

L’esclavage, une histoire de héros : une grand-mère à ses petits-enfants de Simonne Mornet

Age : 6 – 8 ans

Éditeur : CIDIHCA FRANCE
ISBN : 2491035138

Résumé : J’ai voulu dans ce livre m’adresser à tous les enfants du monde, pas seulement à ceux dont les arrière arrière grands-parents sont descendants d’esclaves, ou descendants de ceux qui ont subi la colonisation, car il s’agit de l’histoire de NOTRE HUMANITÉ !
Mon grand-père a été pour moi un passeur de mémoire, il m’a transmis nos valeurs, nos traditions, à travers ses contes, ses histoires, et grâce à lui, j’ai pris conscience de qui j’étais, bien qu’il ne m’ait pas transmis cette mémoire de l’esclavage, pourtant si proche…
Petit à petit, au fil des années, la connaissance de cette histoire tragique de l’esclavage et de la colonisation, le martyr de nos ancêtres a éveillé en moi d’abord de la colère devant une telle monstruosité, puis une grande tristesse et ensuite fierté et détermination. J’ai pris aussi conscience de l’ignorance de cette histoire par beaucoup d’entre nous, de leur manque de repères mais surtout de cette colère, de ce feu qui nous consumait sans que nous en comprenions la cause.
Il devenait donc important pour moi de m’adresser aux enfants et de leur raconter leur histoire, pour faire renaître en eux fierté et confiance « en pays dominé ». Puissent les grands parents reprendre ce rôle de passeur de mémoire, qu’ils ne remplissent plus aujourd’hui. Cette transmission est du rôle des grands parents, des anciens, qui ont avec le recul du temps, intégré cette expérience de vie modelée par l’environnement de leur propre vie, et qui transmettent avec amour, ces briques qui structurent et consolident ces êtres en devenir que sont les enfants, leur expliquant d’où ils viennent, ce que nous portons en nous, en un mot qui nous sommes, nous permettant ainsi d’affronter et de corriger cette mémoire officielle qui nous est imposé. Ainsi nos enfants n’auront plus comme seule référence la culture occidentale dominatrice, bien qu’elle soit aussi en partie la leur. La culture est en effet l’une des essences de l’être… Elle est le fruit d’une transmission dont l’objet est la continuité d’une façon d’être au monde, de vivre le monde, d’une vision du monde construite au fil des générations par la relation continue avec tout ce qui forme le monde.

 

Les enfants de la colline sacrée de Monique Agénor

Age : 9 – 12 ans

Éditeur : Syros
ISBN : 2748502744

Résumé : Madagascar. En ce jour de fête, la neuvième colline sacrée résonne de cris de joie. Chacun aide à la récolte de riz qui servira d’offrande aux Ancêtres. Soudain, des bruits sourds font trembler la terre, couvrant le roulement des tambours : une troupe ennemie survient. Ceux qui ne sont pas tués, comme Nora et Sahy, sont faits prisonniers et emmenés à la Réunion où ils sont vendus à la plus riche esclavagiste de l’île. Nora et Sahy retrouveront-ils un jour leur colline sacrée ?

 

La traite négrière européenne expliquée aux adolescents de Jahlyssa Sekhmet

Age : À partir de 10 ans

Éditeur : Autoédité
ISBN : 979-8759096665

Résumé :🌟  » Maman, pourquoi mes arrière-grands-parents étaient-ils esclaves? Pourquoi sont-ils arrivés par bateaux aux Antilles et en Amérique? D’où venaient-ils? Les Africains ont-ils vendu d’autres Africains? C’est quoi un Marron? Peut-on réparer ce crime contre l’humanité ? « 🌟

Comment répondre aux questions des adolescents ? Comment leur expliquer cette période tragique et inhumaine de l’Histoire de l’Afrique et de sa diaspora ?
Le devoir de mémoire nous incite à donner à la jeunesse, des réponses fondées sur des bases historiques afin qu’ils puissent comprendre cette partie de l’Histoire et les conséquences qui en découlent.

Connaître son passé pour construire l’avenir…

À travers ce livre qui se veut un outil pédagogique et historique, l’auteure pose les bases de cette partie de l’Histoire.
Cet outil est écrit comme un appui aux parents, enseignants et éducateurs.
Ce livre comprend de nombreuses illustrations, cartes, photos et images de musée. Vous y trouverez également des phases de recherche pour les adolescents afin qu’ils soient actifs dans cette démarche d’apprentissage.✏️

Jahlyssa Sekhmet est une enseignante, passionnée d’histoire. Elle nous présente son cinquième ouvrage qui nous l’espérons deviendra une référence dans l’enseignement de la traite négrière et de l’esclavage à destination de la jeunesse.🖤

 

Akoni: Yoruba de Gabriel Souleyka

Age : À partir de 10 ans

Éditeur : Indépendant
ISBN : 979-8870044484

Résumé : Akoni, né au Bénin, a 12 ans, en 1770, dans son village de Dabeya, grandit dans le bonheur de sa famille, fils du Roi Djibali. Les journées sont remplies de jeux innocents, d’histoires partagées autour du feu. Akoni est un garçon curieux et vif d’esprit, aimé de tous dans la communauté Yoruba.

Le récit commence par dépeindre la beauté de la vie quotidienne dans le village, où Akoni découvre le monde qui l’entoure avec émerveillement. Les traditions, les croyances et les coutumes Yoruba sont présentées avec une richesse de détails, transportant les lecteurs dans l’atmosphère enchanteresse de l’Afrique du 18ème siècle.

Cependant, le bonheur d’Akoni est soudainement ébranlé par l’arrivée d’étrangers portugais, des esclavagistes à la recherche de jeunes captifs pour les vendre aux plantations des Antilles. Le Roi veut protéger son peuple, la guerre est déclarée, l’issue sera tragique. Akoni est capturé, arraché à sa famille et à son foyer.

Le périple d’Akoni à travers l’océan Atlantique à bord d’un navire négrier est dépeint avec une réalité poignante. Les lecteurs ressentent la douleur physique et émotionnelle des esclaves entassés dans des conditions inhumaines, confrontés à la maladie, à la famine et à la cruauté impitoyable des négriers portugais.

La narration se déplace vers la vie difficile dans une plantation de Saint Domingue où Akoni et ses compagnons d’infortune sont forcés de travailler sous un soleil implacable, soumis à la cruauté des colons. La résilience d’Akoni émerge alors qu’il refuse de perdre espoir et lutte pour sa dignité et sa liberté.

Le récit explore les amitiés formées dans l’adversité, en particulier celle entre Akoni et Jelani, un homme plus âgé qui devient un mentor et un ami précieux. Les moments de solidarité, de révolte et de rêves de liberté tissent un tissu émotionnel puissant qui lie les personnages et les lecteurs.

Lorsque la révolte éclate sur la plantation, Akoni joue un rôle central, utilisant ses connaissances acquises en secret pour éduquer ses compagnons et orchestrer la quête de liberté. La victoire amère sur la plantation ne signifie cependant pas la fin du voyage pour Akoni.
Il va réussir, envers et contre tout, à retourner au Bénin, c’est un moment poignant, rempli de retrouvailles émotionnelles et de confrontations avec les changements dans son village natal. Akoni partage son histoire avec la communauté, transmettant les leçons apprises et la nécessité de se souvenir du passé pour façonner l’avenir.

« Akoni, Yoruba » est bien plus qu’une simple narration historique. C’est un hommage à la force de l’esprit humain, à la résilience face à l’adversité et à la lutte infatigable pour la liberté. À travers les pages de ce livre, les lecteurs seront transportés dans une époque révolue tout en découvrant des thèmes intemporels de courage, d’amitié et d’espoir.

 

Les larmes noires de Julius Lester, traduit par Raphaële Eschenbrenner 

Age : 10 – 14 ans

Éditeur : Livre de Poche Jeunesse
ISBN : 2013971419

Résumé : 1859. La jeune Emma vit dans une plantation de coton entourée des siens et de la famille du maître, lorsqu’on la sépare de ses parents et de ceux qu’elle aime. A treize ans, elle est vendue, comme des centaines d’autres esclaves. Sarah, la fille du maître, très attachée à Emma, ne pardonnera jamais cette barbarie à son père…

 

Je suis une esclave Poche de Patricia C. Mc Kissack , traduit par Bee Formentelli

Age : 11 – 15 ans

Éditeur : Folio Junior
ISBN : 2075077371

Résumé : « Dimanche de Pâques 1859. Liberté. C’est peut-être le seul mot que j’ai appris tout seule. Ici, les gens, ils prient pour la liberté, mais pour pas que Maître Henley connaisse leurs vrais sentiments, ils appellent la liberté « cieux ». Tous, ils ont l’esprit fixé sur c’mot : liberté. Mais c’est un mot qui me parle pas, que j’ai encore jamais pu voir. »

 

Il fut un jour à Gorée: L’esclavage raconté à nos enfants de Joseph N’Diaye, illustré par Serge Diantantu

Age : À partir de 12 ans

Éditeur : Michel Lafon
ISBN : 2749904056

Résumé : Des millions d’Africains capturés, vendus sur les marchés comme des animaux… Des hommes, des femmes et des enfants séparés, puis entassés dans les soutes pestilentielles des bateaux qui les emmenaient en Amérique, notamment aux Antilles… Une main-d’œuvre gratuite, qui travaillait jusqu’à l’épuisement dans les exploitations de coton, de sucre, de tabac ou de café… La menace du fouet, la jambe coupée pour les récalcitrants, la mort pour ceux qui essayaient de s’enfuir… Cet esclavage-là ne ressemblait en rien à celui des sociétés antiques, car il déniait aux  » Nègres  » la qualité d’êtres humains. Et cela dura plus de trois siècles. Joseph N’Diaye, conservateur de la maison des Esclaves de Gorée, petite île au large de Dakar devenue le symbole mondial de la traite négrière, a voulu ici, sans haine ni rancœur, en termes simples et d’autant plus bouleversants, conter cette histoire aux jeunes générations. Parce qu’elle concerne l’humanité entière.  » Sur tous les continents, dit-il, la mémoire est nécessaire pour construire l’avenir. On n’a jamais rien bâti sur l’oubli et le silence.  »

 

La Porte du non-retour T1 de Kwame Alexander, traduit par Alice Delarbre

Age : Dès 12 ans

Éditeur : Albin Michel
ISBN : 2226477632

Résumé : Royaume ashanti, 1860.

Kofi vit et rêve au bord de la rivière. Son frère aîné l’avertit cependant de ne jamais s’y attarder après le coucher du soleil. Tu ne connais pas tous les secrets de la rivière. De quoi veux-tu parler ? demande Kofi. Des bêtes.
Une nuit, le monde du jeune garçon bascule. Son destin se fond alors dans l’histoire collective de ceux qui, arrachés à leur terre, à leur famille, à leur culture, sont jetés en esclavage.

 

L’Esclavage raconté à ma fille de Christiane Taubira

Age : Dès 13 ans

Éditeur : POINTS
ISBN : 2757858521

Résumé : Traite et exploitation des êtres humains, colonisation, luttes pour la liberté, réflexion sur la notion de crime contre l’humanité, formes contemporaines de l’esclavage : une mère engagée répond aux nombreuses questions de sa fille. De ce dialogue s’est construit, au fil des étonnements, indignations et admirations, un livre aussi passionnant que nécessaire.

Ancienne garde des Sceaux, ministre de la Justice, Christiane Taubira est l’auteure de plusieurs livres, dont Mes météores et Murmures à la jeunesse.

« Christine Taubira développe magistralement, avec passion, une histoire trop méconnue. » – L’Humanité

« Un texte exigeant, très littéraire, éclairant. » -La Vie

Bissap, tisane ou café ?

Soutenez Afrolivresque

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Vous pourriez aussi aimer

À propos

Afrolivresque LogoL’Afrique au creux des lettres

 

Liens utiles

Newsletter