C’est sans aucun doute l’événement littéraire de cette fin d’année. Il y a 48 ans que le célèbre auteur et dramaturge nigérian, prix Nobel de littérature en 1986 Wole Soyinka n’a pas publié de roman. Son dernier roman, Une saison d’anomie paru en 1973 a été suivi d’une pause, si longue que cette annonce apparaît comme un merveilleux cadeau. D’impatience, nous frissonnons dans l’expectative de ce qui risque d’être une fois encore un chef-d’œuvre. 

Recevez l'InfoLivresque

Toute l'actualité littéraire africaine du net directement dans votre boîte mail

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Pas de spams. Vos informations restent confidentielles.

Le confinement: un huis clos inspirant pour Wole Soyinka

Cloîtré ou plutôt confiné dans sa résidence au Nigeria pendant la pandémie Covid-19 et où il vit de nouveau depuis la fin de son exil en 1998, il a achevé la rédaction de ce qui sera son 3e roman. Chronicles of the Happiest People on Earth vient rompre le très relatif silence de cet artiste à l’œuvre aussi prolifique et foisonnante que son emblématique chevelure. Il faut en effet rappeler qu’une autobiographie et de nombreux essais sont parus entre temps. C’est donc un Wole Soyinka qu’on n’avait jamais cessé de lire et d’entendre qui nous revient dans un registre dont il nous avait sevrés depuis près de 50 ans. De quoi nous mettre l’eau à la bouche et nous plonger dans une attente fébrile. Auteur de plus de trente titres dans tous les genres, Soyinka a toujours été une voix courageuse pour les droits de l’homme dans le monde et une force dans la politique nationale. La question se pose. Que nous réserve ce nouveau roman ? 

Chronicles of the Happiest People, le nouveau roman de Wole Soyinka après 48 ans, prévu pour la fin d'année Cliquez pour tweeter

Un roman de 524 pages ancré dans son époque

Le roman raconte l’histoire d’un pacte et d’une alliance scellés entre quatre amis, pour faire un changement majeur dans leur nation. Désormais au dernier stade de l’âge adulte, face à un paysage politique en évolution et à un changement de gouvernement, ils se séparent, se réunissent, naviguent dans des relations familiales complexes et sont de plus en plus reconnus dans leur profession. Pendant ce temps, leurs chemins s’entremêlent avec ceux d’éminents religieux, dirigeants communautaires et gouvernementaux, et le vent commence à se retourner contre eux, avec des conséquences désastreuses.

Comme toutes les œuvres de l’auteur qui dès le début s’est engagé dans un combat sans merci contre toutes les formes d’injustices, Chronicles of the Happiest People on Earth contient ainsi ce qui a fait de Soyinka l’auteur qu’il est aujourd’hui. On y retrouve des personnages puissants, attachants, des thèmes récurrents dans son œuvre tels que l’amitié, la trahison, la foi, l’espoir et la mort. Ce qui est qualifié par son éditeur de « tour de force narratif » est un roman aux allures de tragédie ayant pour toile de fond le Nigeria contemporain. Wole Soyinka vient encore une fois de confirmer cette posture de vigie, observateur privilégié des mutations sociales, économiques et politiques du Nigéria, ce pays qu’il chérit. 

La parution du roman est prévue à l’international pour le début de l’année 2021. Toutefois, son éditeur Bookcraft le propose en précommande sur son site

La rédaction

Laisser un commentaire