Le soudanais Hammour Ziada rejoint le jury du Prix international de la fiction arabe 2024

par Chrystelle Ngoulou
1,2K Vues
Hammour Ziada jury prix IPAF

Le Prix International de la Fiction Arabe (IPAF), également connu sous le nom de Prix Booker arabe, est un prix littéraire annuel lancé en 2007 pour récompenser l’excellence dans l’écriture de romans contemporains en arabe et promouvoir la littérature arabe de haute qualité auprès d’un public international. 

Le jury de l’IPAF est composé d’écrivains, de critiques littéraires, d’académiciens et de journalistes issus du monde arabe et au-delà. Les membres du jury changent chaque année et sont chargés de sélectionner le lauréat parmi les romans publiés en langue arabe au cours de l’année précédente.

Le processus de sélection du prix commence par la lecture des soumissions par cinq juges, qui établissent ensuite une longue liste de seize œuvres, puis une liste restreinte de six ouvrages. Les six auteurs nominés de la seconde liste reçoivent chacun 8 000 €. Le lauréat recevra 40 000 € et un financement de l’IPAF pour traduire son ouvrage en anglais en avril prochain.

Pour la saison 2024, Hammour Ziada compte parmi les cinq membres du jury. Hammour Ziada est un écrivain et journaliste soudanais, reconnu pour ses contributions à la littérature contemporaine africaine. Né à Omdurman, au Soudan, Ziada a commencé sa carrière comme journaliste avant de se tourner vers la fiction. Son œuvre explore souvent les thèmes de l’identité, de la culture, et de l’histoire soudanaise, reflétant les complexités sociales et politiques de son pays.

L’une de ses œuvres les plus célèbres est le roman The Longing of the Dervish a été finaliste pour le Prix international de la fiction arabe en 2014. Ce roman se déroule à la fin du 19ᵉ siècle, durant l’ère du Mahdi au Soudan, et explore les thèmes de l’amour, de la foi et du conflit à travers les yeux de ses personnages. Hammour Ziada est également connu pour ses nouvelles et articles qui critiquent la situation politique et sociale au Soudan. Son travail est salué pour sa prose poétique et sa capacité à capturer l’essence de l’expérience soudanaise, offrant un aperçu précieux de la vie dans un pays marqué par des décennies de conflits et de changements politiques.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Vous pourriez aussi aimer

À propos

Afrolivresque LogoL’Afrique au creux des lettres

 

Liens utiles

Newsletter