Des livres empoisonnés à l’arsenic dans des bibliothèques en Allemagne, France et en Belgique

par La redaction
1 Vues Offrir un verre à Afrolivresque

Des livres empoisonnés à l’arsenic ont été découverts dans plusieurs bibliothèques en Allemagne, en Belgique et en France grâce à l’initiative  « Poison Book Project ».

Le problème semble lié à l’utilisation d’un pigment vert appelé « vert de Paris » ou « vert de Schweinfurt », qui contenait de l’arsenic toxique.

 Ce pigment a été largement utilisé au 19ᵉ siècle pour colorer les couvertures et les pages de certains livres. Aujourd’hui, ces livres représentent un danger potentiel pour les lecteurs et les bibliothécaires, ce qui a conduit les autorités à placer les livres en quarantaine le temps de les analyser et de les décontaminer.

Le « Poison Book Project » a conduit à la mise en quarantaine, en mars 2024, de plus de 15 000 ouvrages en Allemagne, ainsi que l’identification de livres potentiellement contaminés à la Bibliothèque nationale de France et la Bibliothèque royale de Belgique.

Le « Poison Book Project » est une initiative de recherche interdisciplinaire menée par le Winterthur Museum, Garden & Library et l’Université du Delaware. Ce projet explore la matérialité des reliures d’éditeurs de l’époque victorienne, en se concentrant sur l’identification des pigments potentiellement toxiques utilisés dans les composants de reliure des livres, et sur la manière de manipuler et de stocker plus sûrement les collections potentiellement toxiques.

Le projet s’intéresse notamment à l’utilisation historique de l’arsenic dans les pigments verts utilisés pour la coloration des couvertures et des pages de certains livres anciens. 

Bissap, tisane ou café ?

Soutenez Afrolivresque

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Vous pourriez aussi aimer

À propos

Afrolivresque LogoL’Afrique au creux des lettres

 

Liens utiles

Newsletter