On connaît des auteures africaines, pionnières pour certaines comme Mariama Bâ ou encore Aminata Sow Fall, contemporaines pour d’autres à l’instar de Leonora Miano, Fatou Diome ou encore Chimamanda Ngozi. On sait surtout ce qu’elles ont apporté et continuent d’offrir à la scène littéraire africaine. Celles qu’on connaît moins ce sont ces pionnières d’un autre genre car elles sont de celles qui initient des mouvements autour du livre africain. Elles ne cessent de créer et s’illustrent par leur capacité à proposer des nouvelles façons d’aborder le livre. Portraits de trois femmes inspirantes qui oeuvrent pour la lecture et la promotion du livre africain en Afrique

Recevez l'InfoLivresque

Toute l'actualité littéraire africaine du net directement dans votre boîte mail

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Pas de spams. Vos informations restent confidentielles.

Flore Agnès Nda Zoa: l’engagement par une association de lecteurs

Flore Agnès Nda Zoa

Flore Agnès Nda Zoa

Flore Agnès Nda Zoa, plus connue sous le nom de Ngoan Beti, est une véritable amoureuse du livre. Elle est camerounaise et suissesse, avocate inscrite au barreau de Genève. Celle qui se définit comme fille spirituelle de l’écrivain camerounais Mongo Beti (d’où le pseudo) est la fondatrice et présidente de la Cene Littéraire, le Cercle des amis des écrivains Noirs Engagés

Cette association de lecteurs a pour but principal la promotion des écrivains africains et afro-descendants. Elle propose depuis 2016 des rencontres littéraires avec différents auteurs dans de nombreux pays d’Afrique francophone, en Suisse et en France. Elle organise aussi des  résidences littéraires et a créé le prix littéraire “Les Afriques”. Il a été décerné à des auteurs comme Hemley Boum pour l’édition de 2016 (Les Maquisards – La Cheminante, 2015),  Abdelaziz Baraka Sakin (Le Messie du Darfour – Zulma, 2016), Kei Miller (By the rivers of Babylon – Zulma, 2017), ou encore à Elnathan John en 2019 (Né un mardi – Métailié, 2018 ). Le lauréat de l’édition 2020 sera connu le 15 octobre 2020.

Le plus gros problème que nous avons en Afrique est le déficit de l’imaginaire. - Bibi Bakere-Yusuf Cliquez pour tweeter

Ama Dadson: un pari sur le livre audio

Ama Dadson est la fondatrice et CEO de la plateforme de distribution de livres audio AkooBooks. Elle est pionnière dans le domaine et offre au Ghana sa toute première plateforme audio du livre africain. L’ambitieuse jeune dame a ainsi mis sur pied une véritable machine de guerre et propose via ce canal de nombreux services. Notamment l’enregistrement et la production de livres audio, la création et la distribution de produits originaux dont l’objectif assumé est la mise en avant de la richesse des langues locales, la mise à disposition de licences de livres audio et bien plus encore. 

Bibi Bakare-Yusuf: nourrir l’imaginaire africain avec le livre africain

Bibi Bakare-Yusuf est une universitaire et auteure d’origine nigériane. Fondatrice avec Jeremy Weate de la maison d’édition Cassava Republic Press, elle a pour ambition d’offrir au plus grand nombre une littérature de qualité à des prix relativement bas. Elle souhaite mettre en valeur des talents locaux, souvent ignorés faute de moyens. 

Depuis sa création en 2006, la maison d’édition Cassava Republic Press s’est taillée une belle réputation grâce notamment à ses auteurs de fiction comme la très talentueuse Lola Shoneyin ou encore le remarquable Elnathan John (prix Les Afriques 2019). Ses livres sont distribués partout dans le monde et elle a des bureaux à Abuja et à Londres.

 

Laisser un commentaire