14e édition du Festival Filbleu : la ville de Lomé s’est illuminée au rythme de la culture et de la littérature africaine

par La redaction
217 Vues Offrir un verre à Afrolivresque
14e édition du Festival Filbleu

Le Festival Filbleu, également connu sous le nom de Festival International Les Lucioles Bleues, est un événement culturel qui rassemble les passionnés de théâtre, les acteurs, les conteurs, les marionnettistes, les chorégraphes et les artistes visuels. 

Il est organisé par la compagnie française Gakokoé et l’Atelier Théâtre de Lomé au Togo. Ce festival propose des ateliers sur différents aspects du théâtre tels que l’écriture dramatique, la direction d’acteurs, la mise en scène, l’improvisation. De plus, il comprend des performances de plus de 200 artistes venant de différents pays comme la France, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Congo et le Togo. 

Le Festival Filbleu, dans sa 14ᵉ édition, a battu son plein à Lomé, du 15 au 21 mars 2024. L’inauguration a eu lieu le vendredi 15 mars au Centre culturel Hakuna Matata à Adidogomé, avec une cérémonie dédiée à l’artiste-chanteuse togolaise Bella Bellow, disparue il y a cinquante ans. Ce moment a aussi été l’occasion d’annoncer les lauréats du Concours de textes littéraires en son honneur.

La même journée a vu le lancement du spectacle d’ouverture « GESTATION » par Enyam and Friends, un mélange audacieux de slam et afro jazz. L’artiste Enyam, figure éminente du slam togolais, a enrichi sa performance de saxophone, explorant des thématiques comme l’altérité et la protection de l’environnement. Ce spectacle est le prélude à la trilogie « Nunana » comprenant « Gestation », « Initiatique » et « Nirvana ».

Le samedi 16 mars, l’Institut français de Lomé a accueilli une rencontre littéraire et musicale, rassemblant des auteurs des éditions Graines de Pensées. Les échanges ont entre autres réuni Sami Tchak, Eric-Joël Bekale, et Kangni Alem, directeur artistique du Festival Filbleu. À la modération Guy Missodey avec l’accompagnement musical de Kossi Mawun et Didier Attivor.

Amou Oblo a accueilli une campagne de lecture impliquant une cinquantaine d’élèves des classes de terminales A et C encadrée par Patron Henekou et Kangni Alem. 

Le festival met l’accent sur la formation et la transmission des connaissances aux jeunes artistes tout en promouvant l’harmonie à travers l’expression artistique. Avec une programmation éclectique et des invités de renom, le Festival Filbleu a illustré l’esprit communautaire et inclusif cher à la scène littéraire et culturelle africaine.

Bissap, tisane ou café ?

Soutenez Afrolivresque

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Vous pourriez aussi aimer

À propos

Afrolivresque LogoL’Afrique au creux des lettres

 

Liens utiles

Newsletter