Festival Africain des Écrivains Émergents 2024 Cap sur les Chemins de la Liberté à Yaoundé et Bafia

par La redaction
240 Vues Offrir un verre à Afrolivresque
Affiche du Festival Africain des Écrivains Émergents 2024 Cap sur les Chemins de la Liberté à Yaoundé et Bafia

Pour sa neuvième édition, le Festival africain des écrivains émergents se déroulera dans les villes de Yaoundé et Bafia au Cameroun, du 7 au 9 février 2024. Le thème du festival de 2024 est « Chemins de la liberté ».

Le Festival africain des écrivains émergents (FESTAE) est un festival annuel de littérature africaine qui se déroule au Cameroun. Il offre une plateforme aux écrivains en début de carrière pour présenter leur travail et se connecter avec d’autres professionnels de la littérature. 

C’est aussi une occasion pour les écrivains émergents de partager leurs œuvres avec un public plus large. Il offre également une opportunité pour les écrivains établis et les professionnels de l’industrie du livre de découvrir de nouveaux talents.

Cette année, le festival rendra hommage à Aoua Keita, militante anti-coloniale et écrivaine malienne de renom. L’affiche de cette édition est une œuvre d’art, représentant le visage stylisé d’Aoua Keita. Le festival promet aussi un programme riche et varié, incluant des hommages, des lectures, des conférences, des spectacles, des ateliers interactifs et des concours pour stimuler la créativité.

Aoua Keita : Pionnière de l’indépendance et voix littéraire du Mali

Aoua Keita, née le 12 juillet 1912 à Bamako, au Soudan français (aujourd’hui Mali), et décédée le 7 mai 1980 à Bamako, au Mali, était une militante de l’indépendance, une femme politique et une écrivaine malienne. Elle est née dans une famille respectée, censée descendre de Sundiata Keita, l’un des fondateurs de l’Empire malien du 13ᵉ siècle. Son père, originaire de Kouroussa en Guinée, a combattu pour les Français pendant la Première Guerre mondiale.

Elle a milité dans les rangs du Rassemblement Démocratique Africain (RDA) dès 1946. En 1958, elle a été nommée commissaire à l’organisation des femmes de son parti. L’année suivante, elle est devenue députée, ce qui en a fait la première femme d’Afrique francophone élue à l’Assemblée législative de son pays. En 1956, Aoua Keita a créé un syndicat féminin et a participé à la mise en place d’une organisation panafricaine des femmes. Elle a contribué à la rédaction et à la promulgation, en 1962, d’un Code du Mariage et de la Tutelle du Mali, qui accordait de nouveaux droits aux femmes.

Outre son activisme politique, elle a laissé un héritage littéraire marquant avec son autobiographie Femme d’Afrique : La vie d’Aoua Kéita racontée par elle-même, publiée en 1975, qui décrit son expérience personnelle dans le contexte de la lutte pour l’indépendance et la libération des femmes. Ce livre lui a valu le Grand prix littéraire d’Afrique noire en 1976.

Aoua Keita a reçu de nombreuses distinctions et honneurs, dont la Médaille d’or de l’indépendance du Mali, l’Ordre de la Perfection de la R.A.U., le Mérite de la Croix-Rouge de l’Empire de l’Ethiopie. Elle a été élevée au rang de Grand Officier de l’Ordre National du Sénégal, de Grand Commandeur de l’Ordre de l’étoile d’Afrique du Libéria et d’Officier de l’Ordre National du Mali.

En mettant l’accent sur des figures telles qu’Aoua Keita, le Festival africain des écrivains émergents s’ancre aussi dans le sillage d’une mémoire collective dynamique et marquante. Il se transforme en un espace où l’héritage historique et l’innovation contemporaine se rencontrent. Il contribue ainsi à l’enrichissement du dialogue interculturel et du patrimoine intellectuel africain.

Pour plus d’informations sur le Festival africain des écrivains émergents, veuillez visiter le site www.cliquecmag.com

Bissap, tisane ou café ?

Soutenez Afrolivresque

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Vous pourriez aussi aimer

À propos

Afrolivresque LogoL’Afrique au creux des lettres

 

Liens utiles

Newsletter