Mickey Mouse, la star de Disney entre dans le domaine public

par Chrystelle Ngoulou
215 Vues
Statue de Mickey revistée par des artistes Sud Africain

L’entrée en janvier 2024 de Mickey Mouse dans le domaine public signifie que le personnage, créé par Walt Disney et Ub Iwerks en 1928, n’est plus soumis aux droits d’auteur exclusifs de Disney. Cette transition révolutionnaire ouvre désormais la voie à une utilisation libre et créative de Mickey Mouse, permettant à tous, de passionnés d’animation à artistes indépendants, d’explorer et de réinterpréter ce personnage emblématique sans contrainte de droits d’auteur.

L’évolution de Mickey : Du Rebelle des Années 20 au Héros Moderne

Mickey Mouse, depuis ses débuts dans les années 1920 avec des courts métrages comme Plane Crazy et Steamboat Willie, s’est établi comme un personnage espiègle et aventureux. Sa représentation initiale sans les gants blancs et les chaussures surdimensionnées a évolué vers la fin des années 1920 et au cours des années 1930. Plus précisément, Mickey a adopté ces éléments iconiques et a vu ses grands yeux circulaires transformés en petits ovales noirs pour plus d’expressivité.

Mickey Mouse dans Willie le bateau à vapeur (1928) - IMDB

Source : IMDb

Dans les années 1930, Mickey a adopté le style Inkblot Cartoon avec des yeux en forme de part de tarte, tout en incarnant l’animation « rubber hose » caractérisée par des mouvements fluides et dynamiques. L’ère du Mickey en couleur a débuté avec Parade of the Award Nominees (1932) et The Band Concert (1935), où Mickey a évolué vers un personnage de héros romantique et humble, avec le rouge devenant la couleur signature de son short.

Dans la fin des années 1930 et 1940, Mickey a gagné en maturité et en curiosité, comme démontré dans Brave Little Tailor (1938) et Fantasia (1940), où son design a été modernisé avec l’ajout de pupilles. Aujourd’hui, Mickey, avec ses shorts rouges, chaussures jaunes et gants blancs, est un personnage optimiste, courageux et aimable, et sert d’ambassadeur mondial pour l’entreprise The Walt Disney Company.

Implications légales sur les droits d’auteur et l’utilisation de l’image de Mickey.

Disney fait face à un défi majeur avec l’entrée de Mickey Mouse dans le domaine public, car cela signifie une perte de contrôle exclusif sur l’utilisation de son personnage emblématique.
Il est important de noter qu’uniquement la première version de Mickey Mouse, telle qu’elle est apparue dans le court métrage d’animation en noir et blanc Steamboat Willie en 1928, est celle qui est tombée dans le domaine public le 1er janvier 2024. De plus, en vertu du droit américain, une marque peut être protégée indéfiniment. Ce qui signifie que l’utilisation du personnage d’une manière qui implique une association avec Disney serait toujours une violation de leur marque.
Cependant, cette transition pourrait affecter non seulement les revenus générés par l’exploitation exclusive de Mickey, mais aussi l’image de marque de Disney, qui doit désormais naviguer dans un environnement où d’autres peuvent librement interpréter et utiliser le personnage. D’un autre côté, pour les artistes et créateurs indépendants, cette évolution ouvre un monde de possibilités créatives. Ils peuvent maintenant intégrer Mickey Mouse dans divers projets sans restrictions légales, favorisant ainsi l’innovation et la diversité dans les représentations de ce personnage iconique. Pour Disney, c’est l’occasion de repenser sa stratégie créative autour de Mickey, en se concentrant sur des adaptations modernes ou de nouvelles narrations pour maintenir la pertinence du personnage.

Quelles possibilités pour les artistes et les créateurs africains ?

Sur le continent africain, l’expression “regarder les Mickey” pour certains signifie “regarder les dessins animés”. Une façon de nous laisser entrevoir le véhicule culturel puissant que représente la souris de Disney.
Les artistes et créateurs africains peuvent saisir l’occasion offerte par l’entrée de Mickey Mouse dans le domaine public pour réinterpréter ce personnage emblématique à travers le prisme de leurs cultures uniques. Mickey peut, par exemple, devenir un outil éducatif pertinent. Il peut être adapté dans des récits et supports qui reflètent la réalité africaine, rendant ce personnage accessible au jeune public.

Dans le monde de l’art et du design, l’utilisation de Mickey par des artistes africains ouvre des horizons créatifs. Ils peuvent mêler l’art à ce symbole américain populaire qui a bercé l’enfance de nombreux africains. Cette intégration favoriserait des collaborations internationales, démontrant encore une fois la créativité africaine sur le plan mondial.

En 2018, Mickey célébrait son 90ème anniversaire. Disney Africa et la galerie Art Eye ont collaboré, à cette occasion, avec dix artistes sud-africains pour redéfinir des statues de Mickey Mouse, intégrant des designs africains contemporains et traditionnels. Ces œuvres ont été exposées dans l’exposition itinérante Mickey : The True Original, soulignant l’adaptabilité de ce personnage iconique à diverses esthétiques culturelles.

 

Cette période de changement ouvre d’autres opportunités pour la créativité des artistes internationaux. Cependant, cela pose un défi de taille à Disney pour la gestion de son image de marque. Nous encourageons nos lecteurs à exprimer et partager leurs visions personnelles de Mickey Mouse. Participer à cette démarche créative enrichira la diversité artistique et rendra hommage à l’impact durable de ce personnage emblématique.

 

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Vous pourriez aussi aimer

À propos

Afrolivresque LogoL’Afrique au creux des lettres

 

Liens utiles

Newsletter

À la une