Comment tirer profit de ses lectures de livres non-fiction?

par La redaction
734 Vues
Comment tirer profit de ses lectures de livres non-fiction?

Combien de fois avons-nous réalisé, avec une certaine frustration, que malgré la récente lecture d’un livre, nous étions incapables d’évoquer son contenu ou de répondre à des questions simples à son sujet ? Combien d’entre nous ont ressenti le malaise de tourner les pages sans véritablement comprendre le message que l’auteur tentait de transmettre ? Il est certain que beaucoup se reconnaîtront dans ces situations, soulignant l’importance de tirer profit de ses lectures.

Nombreux sont ceux qui se retrouvent désemparés face à une œuvre de « non-fiction », qu’il s’agisse d’un ouvrage historique, scientifique ou de développement personnel. L’acquisition de bonnes pratiques de lecture est essentielle pour maximiser les bénéfices tirés de ces textes. Il est important de développer des habitudes de lecture qui non seulement facilitent la compréhension et la rétention des informations.

En adoptant certaines habitudes, vous découvrirez que chaque lecture est une opportunité d’expansion personnelle et professionnelle, offrant des perspectives qui vous seront utiles dans de nombreux aspects de la vie quotidienne. Voici des suggestions pour améliorer votre façon de lire, vous aidant à mieux tirer profit de ses lectures.

 

1. S’engager à lire intégralement le livre

 

An image illustrating a Black person beginning to read a thick book, turning the very first page. The book is open on the first page, showing the title 'Preface'. There are bookmarks placed at the beginning and at the end of the book, indicating the importance of reading these sections. The reader is depicted with a focused and curious expression, emphasizing their commitment to a thorough and attentive reading experience. The setting is cozy, with soft lighting, perhaps hinting at a comfortable reading nook. The reader's identity as a Black individual is clear, adding diversity to the representation of readers.

Bien que cela puisse sembler évident, il est fréquent que la préface, l’introduction, et la conclusion soient négligées lors de la lecture d’un livre de non-fiction. Or, ces sections revêtent une importance cruciale, car elles permettent à l’auteur d’introduire son sujet et de poser les problématiques qui guideront le fil conducteur de l’ouvrage. De même, la conclusion, pour des raisons analogues, est essentielle et ne devrait pas être omise.

 

2. Maîtriser l’art de la prise de notes

tirer profit de ses lectures - cône d’apprentissage d’Edgar Dale

Cône d’apprentissage d’Edgar Dale

L’importance de la prise de notes dépasse le cadre scolaire et universitaire. S’appliquer à reformuler ses notes stimule le cerveau et facilite le processus de mémorisation à moyen terme.

En effet, selon le cône d’apprentissage d’Edgar Dale, qui différencie la mémoire active de la mémoire passive, nous ne conservons que 10 % de ce que nous lisons après deux semaines. Il s’avère donc bénéfique de faire une pause dans sa lecture pour résumer par écrit les principaux enseignements de chaque chapitre ou section. Cette technique permet non seulement de renforcer l’ancrage mémoriel des informations, mais aussi d’encourager une interaction plus profonde avec le texte.

 

3. Ne pas hésiter à relire ses livres pour tirer profit de ses lectures

Courbe de l'oubli.png tirer profit de ses lectures

 

Soyons clairs, relire quatre fois la même page dans l’espoir d’en retenir le contenu ne sert à rien. Quelle est alors la bonne démarche à adopter ? La stratégie est assez directe et se base sur la courbe de l’oubli d’Ebbinghaus. Pour contrer l’oubli et renforcer la rétention d’information, il est conseillé de revoir ses notes ou le texte lui-même à des moments clés : le jour même de la première lecture, puis deux jours après, suivi de révisions espacées dans la semaine qui suit et enfin, à une fréquence similaire le mois d’après. Cette méthode de révision espacée s’appuie sur les principes de la mémorisation à long terme, permettant ainsi d’ancrer durablement les connaissances acquises.

 

4. Approfondir l’analyse de ses lectures

 

Tirer profit de ses lectures

 

C’est probablement le conseil le plus efficace pour approfondir sa compréhension des textes lus. Lorsque nous analysons ce que nous lisons, nous ne nous contentons pas de stocker l’information ; nous la traitons activement. Cela commence par identifier la question centrale à laquelle l’auteur tente de répondre, puis évaluer la pertinence de ses arguments au regard des connaissances déjà acquises sur le sujet.

Démêler le fil de la pensée de l’auteur, comprendre ses subtilités et en discuter avec d’autres, contribue à ancrer l’information dans notre mémoire. Il est important de se rappeler que la lecture mobilise en premier lieu la mémoire passive, où les données sont naturellement destinées à s’effacer avec le temps. Pour contrer ce processus et pleinement bénéficier de nos lectures, il est important d’engager activement notre mémoire à des intervalles réguliers.

Avez-vous des astuces imparables pour tirer au maximum profit de vos livres ? Partagez-les avec nous en commentaires.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site web.

Vous pourriez aussi aimer

À propos

Afrolivresque LogoL’Afrique au creux des lettres

 

Liens utiles

Newsletter