Plus jeune, Funmi Ilori rêvait de fonder la plus grande bibliothèque d’Afrique. Mais son rêve ne s’est pas réalisé. Ou plutôt pas entièrement. Car quinze plus tard, elle a créé une bibliothèque ambulante baptisée «I-read» (Je lis). A bord de son véhicule, elle amène chaque jour des centaines de livres dans les écoles des quartiers défavorisés de Lagos, au Nigeria.

Le désir de Funmi Ilori de faire partager au plus grand nombre les joies et les bienfaits de la lecture remonte à 2003. A cette époque, elle a lancé une petite affaire de prêt de livres. Allant «de maison en maison avec un panier rempli de romans», elle organisait des prêts en échange de quelques centaines de nairas (quelques euros). «Mais je me suis rendu compte que les adultes ne prennent plus le temps de lire.» Ancienne institutrice, elle décide alors de s’adresser aux enfants.

Son projet a pu a réellement démarrer en 2013, quand elle propose à «You-win together», une bourse financée par le gouvernement nigérian pour encourager les initiatives de développement, un projet de bibliothèque mobile. Victorieuse, elle remporte 10 millions de nairas, l’équivalent de 60.000 dollars à l’époque, et achète une camionnette et un mini-bus.

Aujourd’hui, à bord de sa camionnette, elle sillonne les quartiers pauvres de la plus grande ville du Nigeria et propose ses livres aux écoles les plus démunies. «Je souhaiterais voir des bibliothèques dans chaque quartier. De la même manière que les églises poussent comme des champignons, les bibliothèques devraient elles aussi pousser comme des champignons!», déclare-t-elle.

Lire la suite sur FranceInfo…

Recevez l'InfoLivresque

Toute l'actualité littéraire africaine du net directement dans votre boîte mail

Pas de spams. Vos informations restent confidentielles.

Donnez-nous votre opinion sur ce sujet

Laisser un commentaire