Dès 2016, les institutions d’enseignement supérieur en Afrique pourront s’abonner à des bibliothèques numériques, à des collections de livres de contenu et d’auteurs africains. Un modèle d’abonnement sera proposé spécifiquement aux étudiants africains.

Trois bibliothèques numériques seront ainsi offertes :

– en sciences sociales, avec des auteurs réputés comme Moustapha Kassé, Makhtar Diouf, Samir Amin, Ibrahima Sow, Ndongo Sylla, Moussa Dembele, etc. ; – en Droit communautaire (droit des affaires OHADA, banque, assurance, propriété industrielle) ; – en Droit sénégalais (civil, pénal, fiscalité, travail, foncier, NTIC, marchés publics,…)

Cette annonce a été faite par la Librairie Numérique Africaine, à l’occasion de la Foire du livre de Dakar (11-16 novembre 2015, CICES).

Nouvelles Editions Numériques Africaines (NENA) est l’initiateur, le concepteur et le maître d’œuvre de la Librairie numérique africaine (LNA), projet réalisé entièrement sur fonds propres, sans subvention d’aucun organisme public ou privé.

NENA est un éditeur numérique africain basé au Sénégal. Pionnier dans son domaine, NENA a depuis 2008 publié des recueils et des livres numériques essentiellement de contenus africains. Ces publications sont dans plusieurs domaines (droit, sciences sociales, littérature, religion, etc.), en différents formats (PDF, ePub), et sur divers supports (recueils numériques sur cédérom, livres numériques téléchargeables sur la plupart des librairies numériques francophones sur Internet, livres imprimés à la demande). Voir le site web de NENA (www.nena-sen.com) pour plus d’informations sur la société.

En réalisant la LNA, NENA s’est donné un nouveau métier, celui de libraire numérique, dont le rôle est celui de promoteur, conseiller et vendeur au détail du livre africain.

Recevez l'InfoLivresque

Toute l'actualité littéraire africaine du net directement dans votre boîte mail

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Pas de spams. Vos informations restent confidentielles.

Donnez-nous votre opinion sur ce sujet

Laisser un commentaire