C’est dans son article du 11 décembre 2015 que le site Vulture a publié des extraits de l’entretien que le premier gagnant jamaïcain du prestigieux « Man Booker Prize For Fiction», Marlon James, a donné au magazine « Man of the World ». L’auteur à succès travaille actuellement sur le projet ambitieux d’écrire une saga fantasy africaine à la « Games of Thrones » et qui s’appellera « Black Leopard, Red Wolf ».

« J’ai réalisé à quel point se demander s’il fallait ou pas un Hobbit noir dans le « Le Seigneur des Anneaux » me fatiguait et me rendait malade. Le folklore africain est tout aussi riche, et tout aussi pervers que ces choses. Nous avons des sorcières, nous avons des démons, nous avons des lutins et des rois fous. Nous avons des histoires de succession royale qui donneraient une leçon à « Wolf Hall ». Avec ça, nous faisons deux fois mieux que les « Tudors ».

Il ne pouvait être plus clair. Doté de sa nouvelle notoriété grâce au « Man Booker Prize For Fiction» qu’il gagne en 2015 avec son troisième roman « A Brief History of Seven Killings[1] », Marlon James veut ainsi abandonner les discours de plainte, prendre les choses en main et puiser dans la richesse des cultures africaines  pour créer des histoires fascinantes à la hauteur de gros succès tels ceux qu’il a cités.

[1] Le roman est publié aux éditions Riverhead Books et explore, à base de faits fondés, la tentative d’assassinat de Bob Marley en Jamaïque à la fin des années 1970, ses conséquences à travers les guerres du crack dans la ville de New York dans les années 1980 et les transformations de la Jamaïque dans les années 1990. La chaîne américaine HBO a acquis les droits pour une adaptation du roman pour une série.

Recevez l'InfoLivresque

Toute l'actualité littéraire africaine du net directement dans votre boîte mail

Pas de spams. Vos informations restent confidentielles.

Donnez-nous votre opinion sur ce sujet

Laisser un commentaire