L’attractivité de la littérature africaine dans le monde ne cesse de croître et l’Allemagne n’est pas restée insensible à cette tendance. Les auteurs africains et afro-descendants sont de plus en plus nombreux à être traduits en allemand, et sont invités dans les festivals de livre prestigieux du pays, à l’instar de la 17ème édition du Festival International du Livre de Berlin qui se tiendra du 6 au 16 septembre 2017.

Le marché du livre en Allemagne

Forte de son puissant marché du livre avec un chiffre d’affaire de 9,28 Milliards d’Euro en 2016 et ce malgré les difficultés que subit ce marché, l’Allemagne maintient sa réputation de géant dans l’édition mondiale. Il est le premier marché du livre en Europe en termes de ventes et le deuxième en termes de production éditoriale (après le Royaume-Uni), notamment grâce aux grands groupes allemands tels que Bertelsmann, Hotzbrinck, Klett, Springer Nature… et étrangers comme Bonnier, Pearson. Le dynamisme des grandes maisons d’édition indépendantes détenues par les familles fondatrices et le grand nombre des petites et moyennes maisons d’édition contribuent également à cette solidité du marché allemand.

En 2016, 9 882 livres ont été traduits vers l’allemand et les langues les plus traduites sont l’anglais, le français, le japonais, l’italien et le suédois. Il y a là un vrai potentiel encore sous exploité pour les littératures africaine anglophone et francophone.

Le marché du livre en Allemagne a un chiffre d’affaire de 9,28 Milliards d’Euro en 2016. Click To Tweet

Les rendez-vous africains à ne pas manquer à cette 17 ème édition du Festival International de littérature de Berlin

Du mercredi 6 septembre 2017 au samedi 16 septembre 2017, Berlin, la capitale allemande, accueillera plus de cent auteurs, issus d’environ 50 pays pour la 17ème édition de son Festival international de littérature.

Ce festival, créé et dirigé par l’architecte Ulrich Schreiber en 2001 en collaboration avec la fondation “Peter-Weiss-Stiftung für Kunst und Politik e.V.”, se veut être un lieu de discussion politique et d’échange culturel, une plate-forme où les auteurs et autres intervenants peuvent se faire entendre sur les questions décisives de notre époque. Une place particulière y est réservée à la littérature jeunesse avec un programme riche autour de présentations de livres, débats et autres activités.

Festival International de Littérature de Berlin (ILB)

Programme jeunnesse du Festival International de Littérature de Berlin

Les auteurs africains invités au fil du temps à ce festival sont de plus en plus nombreux. Sur la liste de ceux ayant déjà participé, on peut noter des noms connus comme Fatou Diome (Sénégal, 2008), Wilfried N’Sondé (Congo, 2007, 2008, 2009, 2010), Chirikure Chirikure (Zimbabwe, 2008, 2011), Alain Mabanckou (Congo, 2002, 2013), Taiye Selasi (Ghana, 2013), Wole Soyinka (Nigéria, 2007, 2015).

Cette année aussi, des noms connus de la littérature africaine occupent une belle place dans la programmation. Pendant ces 10 jours de festival, ce sont des dizaines d’autres auteurs et acteurs internationaux du livre qui sont présents. Les amoureux de la littérature africaine et afro-descendante trouveront certainement leurs comptes dans le riche programme du festival que vous pouvez consultez ici. Voici les incontournables que nous vous proposons:

Création couverture de livre

Maaza Mengiste (Éthiopie) 

Maaza Mengiste

Copyright Simon Hurst

09.09.2017 21h00  
Lieu: Haus der Berliner Festspiele, Bühne am Garten
Moderation: Andrea Maurer
Présentateur: Regina Gisbertz
Traducteur: Oliver Kontny
Prix 8 Euros / Réduit 6 / Écoliers 4

Maaza Mengiste, avec une grande simplicité et vivacité, raconte un chapitre cruel de l’histoire de l’Éthiopie dans son premier roman Under the Eyes of the Lion (Sous le regard du lion, ACTES SUD (28 septembre 2012)). Durant la révolution éthiopienne, dans les années 1970, les destins d’un père et de ses deux fils qui ne font pas les mêmes choix. Ce formidable premier roman convainc par sa sensibilité complexe, sa vision politique acérée, ses personnages forts et son écriture captivante.

Maaza Mengiste est professeure invitée d’écriture créative au Queens College de la City University de New York, conférencière au Lewis Center for the Arts de l’Université de Princeton. Elle écrit régulièrement sur des questions telles que l’Éthiopie et sa révolution, les droits de l’homme et les problèmes de migration pour divers journaux et magazines américains. L’auteure habite à New York.

Petina Gappah (Zimbabwe)

Petina Gappah

Copyright Bathsheba Okwenje

11.09.2017 19h30 
Lieu: Haus der Berliner Festspiele, Bühne am Garten
Moderation: Gabriele von Arnim
Présentateur: Frank Arnold
Prix 8 Euros / Réduit 6 / Écoliers 4

Petina Gappah, “une étoile montante de la littérature du Zimbabwe”, comme J.M. Coetzee l’appelait, est née en 1971 en Zambie et a grandi au Zimbabwe. Même si elle voulait être écrivain, elle a étudié le droit à l’Université du Zimbabwe et à Cambridge, a promu à Graz et s’est fait un nom en tant qu’avocate international spécialisée dans l’organisation mondiale du commerce à Genève. 
Son roman Le livre de Memory a connu un très grand succès auprès des lecteurs. Dans sa récente collection d’histoires, Rotten Row, Petina Gappah traverse les barrières de la classe, de la race, du genre et de la politique sexuelle au Zimbabwe pour explorer les causes et les effets de la criminalité et méditer sur la nature de la justice.

 

Elnathan John (Nigéria)

Elnathan John

Copyright Elnathan John / C. Alla Sieg

12.09.2017 18h00  
Lieu: Haus der Berliner Festspiele, Oberes Foyer
Moderation: Susanne Koelbl
Prix 8 Euros / Réduit 6 / Écoliers 4

Elnathan John présentera son dernier roman Born on a Tuesday (Cassava Republic Press (1 avril 2016)) qui raconte la vie du jeune Dantala. Dantala a quitté l’école coranique et vit avec d’autres enfants et adolescents dans les rues de Bayan Layi, une petite ville du nord du Nigéria. Il vole de la nourriture et fume de l’herbe, met le feu au siège du parti d’opposition et se confronte à un monde brutal où les jeunes commettent des crimes au nom des idéologies qu’ils ne comprennent pas.

Elnathan John est né en 1982 à Kaduna, au nord-est du Nigéria. Il a étudié le droit et a ensuite travaillé comme avocat, jusqu’à ce qu’il décide en 2012 de se consacrer entièrement à la littérature.

Yaa Gyasi (Ghana)

Yaa Gyasi12.09.2017 19h30 
Lieu: Haus der Berliner Festspiele, Seitenbühne
Moderation: Priya Basil
Présentateur: Regina Gisbertz
Prix 8 Euros / Réduit 6 / Écoliers 4

La saga No Home (Calmann-Lévy (4 janvier 2017)) de Yaa Gyasi commence au 18ème siècle et comprend huit générations. Le récit instinctif de Gyasa donne au lecteur une compréhension profonde de la dure réalité de l’esclavage et du traumatisme émotionnel qui s’est répandu au cours des siècles.

L’écrivain ghanéenne-américaine Yaa Gyasi est né en 1989 à Mampong, une petite ville de la région d’Ashanti, résidence des rois des Ashanti en plus de Kumasi. Sa famille déménage aux États-Unis en 1991 lorsque le père de Gyasi, plus tard professeur de français, obtient un doctorat à l’Ohio State University. La famille a également vécu dans l’Illinois et le Tennessee, et depuis sa dixième année, Gyasi a grandi à Huntsville, en Alabama. Gyasi a trouvé refuge et sécurité dans son enfance dans les livres. Les débuts de Gyasis ont été très appréciés par les critiques. L’auteure vit à Berkeley, en Californie.

Nadifa Mohamed (Somalie)

Nadifa Mohamed

Copyright Mohamed / C. Sabeen Hussain

12.09.2017 21h00 
Lieu: Haus der Berliner Festspiele, Seitenbühne
Moderation: Flora Veit-Wild
Présentateur: Nina West
Prix 8 Euros / Réduit 6 / Écolier 4

Nadifa Mohamed est née à Hargeisa, en Somalie, en 1981. En 1986, ses parents ont émigré à Londres, où elle vit toujours, après des études en Politique et Histoire à Oxford.

Dans son roman The Orchard of Lost Souls, Nadifa raconte le sort des femmes en Somalie à la fin des années 1980, juste avant la guerre civile. Un monde étranger devient palpable, rappelant l’histoire d’autres états désintégrés par la guerre – le Liban, la Yougoslavie, la Syrie. Ce sont les réseaux de femmes qui permettent la survie dans ces zones de conflits.

Pour suivre toute l’actualité des auteurs africains du Festival, suivez-nous sur Twitter ou Facebook.

Par Acèle Nadale

Recevez l'InfoLivresque

Toute l'actualité littéraire africaine du net directement dans votre boîte mail

Pas de spams. Vos informations restent confidentielles.

Vous avez aimé cet article? Laissez un commentaire

Commentaires

Laisser un commentaire