Pour l’édition de “Livre Paris” de 2017 qui se déroulera du 24 au 27 mars à Paris Porte de Versailles, les littératures africaines vont avoir un nouvel espace encore plus prestigieux, le Pavillon des Lettres d’Afrique. Le thème choisi pour lancer cette innovation qui s’étend sur près de 400m2 est « Lire et écrire l’Afrique ». Pour marquer un signal fort, et souligner la diversité de la littérature africaine, les organisateurs ont choisi pour lancer le pavillon, le Nigéria comme pays invité.

 

Recevez l'InfoLivresque

Toute l'actualité littéraire africaine du net directement dans votre boîte mail

Pas de spams. Vos informations restent confidentielles.

 

Les lettres africaines au salon de Paris : du Congo en Côte d’Ivoire

Parmi les événements internationaux littéraires francophones d’envergure, le Salon du Livre de Paris est devenu un rendez-vous incontournable pour les professionnels et même le public. Créé en 1981 par le Syndicat national de l’édition (SNE), le Salon du livre de Paris, devient Livre Paris en 2016, se déroule depuis 1989 chaque année au mois de mars au parc des expositions de la porte de Versailles au printemps à Paris. Livre Paris c’est plus de 800 événements et animations, et près de 3 000 auteurs.

Depuis 2009, l’espace “Livres et Auteurs Bassin du Congo” au Salon du livre de Paris est devenu un stand de référence pour les littératures africaines et pour celles de l’Afrique centrale en particulier. Débats sur des sujets d’actualité avec les auteurs et acteurs du livre, dédicaces, animations pour enfants et remises de prix étaient le programme proposé sur ce stand de près de 280 m2 dont l’organisation était soutenue par la francophonie, les pouvoirs publics congolais et des entreprises privées. En 2016, Brazzaville, la capitale politique et administrative de la République du Congo et Pointe-Noire, la capitale économique du pays étaient les villes-invitées à Livre Paris.

Les mains derrière le Pavillon Lettres d’Afrique à Livre Paris

Le concept du Pavillon des Lettres d’Afrique au sein de Livre Paris est ainsi né de l’ambition de rassembler  les pays africains sur cet enjeu de promotion littéraire, pour aboutir à une mutualisation et une véritable synergie des nombreuses manifestations littéraires organisées sur le Continent et souvent méconnues du public et de la presse internationale. 

Il s’agit également de mettre en lumière aussi bien les jeunes talents, les auteurs résidants en Afrique, que les auteurs de renom.

Telle est la vision de ce projet d’envergure que nous pouvons lire sur le site internet très attractif dédié à ce pavillon.

Maurice Kouakou Bandaman Ministre de la Culture et de la Francophonie de Côte d’Ivoire

Le Ministre de la Culture et de la Francophonie de Côte d’Ivoire, président d’honneur du Pavillon Lettre d’Afrique, Maurice Kouakou Bandaman, et dont le pays est tête de file de cet espace, rappelle dans son édito que :

“Lire et écrire, c’est poser la question de l’écrivain, mais aussi celle du lecteur. 

Lire et écrire en Afrique, c’est poser la question du regard que l’on porte sur ce continent. 

Lire et écrire l’Afrique, c’est aussi observer les réalités africaines et y déceler les dynamiques en marche. 

Lire et écrire, c’est avoir accès au patrimoine de l’humanité; cela passe également par l’éducation, la culture, les Lettres, et c’est surtout un véritable défi pour notre jeunesse.”

Aminata Diop Johnson, Fondatrice et Directrice du Pavillon des Lettres d’Afrique

Fondé par Madame Aminata Diop Johnson qui est en charge de la coordination du projet, Directrice de Projets chez Hopscotch Africa et ancienne Chef de projet et Responsable de la programmation du stand “Livres et Auteurs du Bassin du Congo” au Salon du Livre de Paris de 2010 à 2016, le Pavillon des Lettres d’Afrique est parrainé par la Fondation Children of Africa de la première dame de la Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, et a été techniquement accompagné par Hopscotch Africa, agence de conseil en communication du groupe international Hopscoth Global PR Group.

La programmation du Pavillon des Lettres d’Afrique

Plus de 100 auteurs sont attendus au Pavillon Lettres d’Afrique où le public aura l’occasion de les découvrir dans le cadre de débats et tables rondes, entretiens tête à tête , séances dédicaces et pauses gourmandes avec des Chefs.

Les professionnels du livre auront aussi leur plate-forme pour faciliter l’échange de bonnes pratiques dans leur secteur d’activité.

Un espace média, une lounge VIP, un studio d’enregistrement, des espaces dédiés par pays sont le cadre qui accueillera les visiteurs et les professionnels.

La jeunesse n’est pas oubliée et sera comblée avec les ateliers éducatifs et des animations ludiques. Le Prix Stéphane Hessel de la Jeune Ecriture Francophone, habituellement remis dans l’espace “Livres et auteurs du Bassin du Congo” sera remis cette année dans le Pavillon des Lettres Africaines.

Deux noms connus dans le milieu littéraire francophone africain sont en charge de la programmation de cet espace. Il s’agit de Séverine Kodjo-Grandvaux philosophe et journaliste, ancienne rédactrice en chef des pages culture du magazine Jeune Afrique et actuellement correspondante pour Le Monde Afrique à Douala, et accompagnée dans cette tâche par Felwine Sarr, écrivain et universitaire sénégalais, fondateur de la maison d’édition Jimsaan et co-organisateur des Ateliers de la Pensée.

Recevez l'InfoLivresque

Toute l'actualité littéraire africaine du net directement dans votre boîte mail

Pas de spams. Vos informations restent confidentielles.

Recevez l'InfoLivresque

Toute l'actualité littéraire africaine du net directement dans votre boîte mail

Pas de spams. Vos informations restent confidentielles.

Donnez-nous votre opinion sur ce sujet

Laisser un commentaire