Lumière et Ombre est un recueil de nouvelles écrites par des jeunes du collège Libermann, un établissement scolaire de la ville de Douala au Cameroun. Ce projet littéraire lancé par les éditions Ifrikiya vise à encourager les jeunes élèves des lycées et collèges du Cameroun à l’écriture et à la publication de leurs créations.

Ce recueil de nouvelle est en outre le résultat d’un concours. Il a été demandé aux élèves d’écrire une nouvelle et le prix final était donc la publication des meilleures nouvelles. Quatre lauréats se sont ainsi distingués parmi tous leurs camarades et leurs nouvelles ont été publiées sous l’intitulé : Lumière et Ombre dans la collection « Sanaga jeunesse ».

Sonia Rykiel Toukam, Marie Sarah Moune, Johanna Ewoudou, Jackye Carole Mpeck, Ange-Michelle Ngueleu, puisqu’il s’agit d’elles, ont eu le bonheur de partager avec les lecteurs l’objet de leurs pensées : leurs peurs, leurs doutes, leurs inquiétudes, mais également leurs joies quotidiennes. Publié en 2017, ce projet vient booster la créativité littéraire chez la jeunesse camerounaise, lui donner le goût de lire et le courage de croire en l’avenir même quand tout semble flou.

Lire aussi : 6 méthodes simples et efficaces pour trouver l’idée de son livre

La première nouvelle s’intitule Terre promise et est écrite par Sonia Rykiel Toukamen, élève en classe de 3ème. Le texte nous invite dans la vie d’un jeune garçon aux allures turbulentes qui n’avait aucun goût pour la lecture et encore moins pour la revue de l’actualité tant politique qu’économique de son pays. Toutefois, la cruauté de l’être humain va faire de lui un nouvel homme, un leader. « Vouloir le changement ; dénoncer et se battre au prix de sa vie ! », tel sera son cheval de bataille. Pour ce nouveau combat, le narrateur souligne la nécessité de s’informer car « l’information, c’est le pouvoir ». À la lecture de ce texte, le lecteur est tenté de penser que l’homme naît bon mais c’est la société qui le transforme. Le personnage principal Lakhdar Mba Haïssa incarne un sentiment patriotique, une dévotion si pure et si spontanée que le lecteur à la fin de chacune des phrases de ce jeune auteur se pose la question : pourquoi tant d’engagement?

La deuxième nouvelle s’intitule Elle !. Marie Sarah Moune, élève en classe de 1ère, nous invite dans l’univers d’une adolescente dont le père vit dans la ville de Douala et la mère à Yaoundé, à cause des contraintes professionnelles et personnelles. Une situation que vivent beaucoup de familles camerounaises. Grâce à un coup du destin, elle aura le bonheur de voir ses parents et elle vivre enfin sous un même toit. Seulement, elle va très vite voir son monde s’effondrer. La violence va rapidement se faire une place de choix dans sa vie. Entre les marginalisations en milieu scolaire et les disputes, cris et violences à la maison, la jeune Epossi Mbikai Manon Glawdys nous raconte les souffrances qu’elle, comme plusieurs adolescents, endure dans le silence et l’impuissance. L’auteur décrit comment l’ambiance familiale peut être déterminante dans la réussite scolaire et l’épanouissement d’un enfant.

Création couverture de livre

Lumière et Ombre est l’intitulé de la 3ème nouvelle. Johanne Ewoudou, élève en classe de Terminale, nous emmène vers des réflexions existentielles et philosophiques. La lumière et l’obscurité, deux entités pleines de mystères et omniprésentes. Il suffit de faire disparaître l’une pour percevoir la présence de l’autre. L’auteur nous livre les réalités de l’amitié entre filles dans le milieu scolaire. C’est un jeu effrayant dont les pions sont l’hypocrisie, la trahison et l’apparence. Bien qu’effrayant, il constitue le jeu favori de nombreux jeunes. Tel est le mystère de la vie. Le milieu vivant est une jungle où chaque être doit connaître son potentiel afin de mieux choisir sa place dans la société et affûter les armes dont il aura besoin pour survivre et faire valoir ses droits.

Ma bonne étoile de Jackye Carole Mpeck, élève en classe de 3ème, nous entraîne vers un courant plus doux, une vision plus harmonieuse et plus optimiste de l’amitié en milieu scolaire. L’héroïne Michèle Mpeck, alors élève en classe de 3ème, timide de nature va voir son année et son destin prendre une nouvelle dimension avec l’entrée de Jackye dans sa vie.

Un cauchemar frissonnant, de Ange-Michelle Ngueleu, élève en classe de 5ème, nous entraîne dans un voyage effrayant. La jeunesse fille attire l’attention de son lecteur sur la nécessité de contrôler ses émotions. À cause d’une décision prise sur un coup d’extrême euphorie ou de colère, une vie ou une famille peut être détruite.

Groupe BookBizz - Communauté d'entraide des entrepreneurs du livre - Afrolivresque

Lumière et Ombre est une première initiative qu’il est nécessaire de féliciter et d’encourager. Ce recueil met sous les projecteurs de jeunes plumes qui ont le goût de l’écriture et qui pourraient écrire des best-sellers. Mais elles auront besoin d’un encadrement efficace. Pour assurer un véritable succès à ces créations, l’accompagnement de ces jeunes auteurs est capital. Ils ont du potentiel mais il revient aux encadreurs de parfaire leur langage et leur style, afin de leur permettre de gagner en originalité, et de produire des textes de haute qualité ; d’où l’importance d’un réel et efficace comité de lecture.

Lire ces jeunes est très divertissant et instructif. Leurs écrits permettent d’explorer la société humaine à travers de nouveaux horizons. Ils surprennent par le choix de leurs thématiques, apaisent l’âme par l’innocence que traduit leurs réflexions ; et ils surprennent aussi par les souffrances des jeunes qu’ils mettent à nu. Ces souffrances qui sont réduites au silence par les aînés, les adultes. C’est un recueil plein de sagesse que nous livrent ces jeunes.

Par Rosine Dayo

Recevez l'InfoLivresque

Toute l'actualité littéraire africaine du net directement dans votre boîte mail

Pas de spams. Vos informations restent confidentielles.

Des élèves qui dédicacent un livre ? Oui c’est possible en Afrique. « Lumière et Ombre » d'une jeunesse qui ose
0.0Envie de lire ce livre?
Note des lecteurs: (6 Votes)

Donnez-nous votre opinion sur ce sujet

Laisser un commentaire