Le Haïku est un poème très concis de trois vers libres, dont le premier et le troisième comptent cinq pieds, et le deuxième sept pieds. Le haïku a été conçu au 19e siècle par un poète japonais. Il est pratiqué avec succès aux États-Unis, en France, au Canada et en Haïti.

Le « Moïku », pour sa part, un aphorisme en vers rimés, se veut l’heureux mariage de la philosophie et de la poésie. Il s’agit d’un poème, concis lui aussi, se composant de quatre vers de six pieds chacun et dont les rimes sont identiques.

Le « Moïku » est une heureuse trouvaille de Serge H. Moïse, auteur et avocat, qui compte plusieurs adeptes chez les amateurs de poésie. Il faut le lire pour comprendre. Une forme de poésie tout à fait unique, intelligente et sensée, qui subjugue le lecteur. Moïku, c’est un « protest song »… mais en vers. Pour lire un extrait, veuillez cliquer ici.

Serge H. Moïse partagera chaque semaine ses poèmes « Moïku » avec les lecteurs d’Afrolivresque dans la série du même nom « Moïku ».

À propos de Serge H. Moïse

Serge H. Moïse

Serge H. Moïse

Haïtiano-québécois, Serge H. Moïse, vit entre le Québec et Haïti depuis 1987. Il est avocat de profession, son cabinet est situé à Pétion-Ville, Haïti.

Amant des belles lettres depuis sa tendre jeunesse, il a rédigé quelques trois cents poèmes et un millier de moïkus, des dizaines d’articles d’intérêt général et à caractère juridique en particulier. Il a publié Les libertés publiques à travers les constitutions haïtiennes (1992) et Les aphorismes de Me Moïse(2013).

 

 

Bonne lecture.

La rédaction.

Source La plume d’Or Éditions

Recevez l'InfoLivresque

Toute l'actualité littéraire africaine du net directement dans votre boîte mail

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Pas de spams. Vos informations restent confidentielles.

Donnez-nous votre opinion sur ce sujet

Laisser un commentaire