« Anti Zambo Âm !! L’enfant-ci va me tuer !! »

Marianne Ébodé était dévastée et contemplait dans un mélange d’amertume et de colère noire les morceaux du vase brisé sur le sol de ciment de sa véranda. Acheté un an plus tôt à un malhonnête marchand libanais au cours d’une mission au Gabon, elle l’avait élevé depuis sans la moindre gêne au titre d’un des rares et onéreux vases de la dynastie Ming. Ses amies et ses voisines devant lesquelles elle affabulait n’y comprenant rien, elle s’était ainsi épargnée les questions de potentiels curieux qui se seraient peut-être étonnés de la gravure « Made in China » sur un vase datant du 16ème siècle.

Désormais, il n’en restait plus rien. Ce gamin avec ses larges oreilles était encore passé par là. À 10 ans, il fallait continuellement lui courir après et son insolence ne semblait plus avoir de limites. Marianne regretta qu’il ne fût son enfant à elle. Il y a longtemps qu’elle lui aurait appliqué une fessée mémorable pour lui apprendre les bonnes manières. Il ne lui restait donc plus qu’à s’imaginer un prix vraisemblable qu’elle s’espérait que la mère de ce dernier payera afin de remplacer cet « indéniable » objet d’art.

Elle n’avait pas du tout mauvaise conscience. Avec les concerts qu’elle donnait et les recettes que son dernier CD lui apportait malgré le piratage intempestif, son « amie » Florence Angelique Owona alias « Amita la dangereuse » ne devait pas vraiment avoir des problèmes d’argent.

Par Félix Oum

La saison 2 bientôt dès la rentrée 2016…

Vendredi Polar Saison 1

 

Recevez l'InfoLivresque

Toute l'actualité littéraire africaine du net directement dans votre boîte mail

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Pas de spams. Vos informations restent confidentielles.

Donnez-nous votre opinion sur ce sujet

Laisser un commentaire