C’est un défi majeur et ambitieux que l’état ivoirien s’est lancé : offrir à la Côte d’Ivoire et à toute l’Afrique, une bibliothèque moderne rivalisant avec d’autres grandes bibliothèques dans le monde.

La Bibliothèque de la Renaissance Africaine est un projet qui redonne ses lettres de noblesse à la connaissance et au savoir, dans un environnement où l’accès à ceux-ci et aux outils qui y sont liés, reste un problème sérieux.

Le budget annoncé par le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, à hauteur de 49 milliards de cfa (environ 75 millions d’euro), fait entrevoir la grandeur du projet. En effet, c’est un bijou architectural et un centre du savoir moderne que les ivoiriens recevront et qui s’étendra sur 10 000 m2 : un bâtiment de 14 niveaux avec 5 sous-sols, 900 places de parking, des boutiques, des salles de congrès, des restaurants et bureaux de banques.

Cette initiative, entièrement financée par l’état, a reçu un accueil positif au sein de la population. Le planning des travaux de construction prévoit une durée de 40 mois. La Bibliothèque de la renaissance Africaine, une fois construite, figurera parmi les sept plus grandes bibliothèques d’Afrique et sera la première d’Afrique francophone.

Avec ce grand projet, la Côte d’Ivoire met la culture au centre de ses priorités. Ce grand pas vers la modernité contribuera certainement à rattraper le retard qu’a pris l’Afrique, en particulier l’Afrique francophone, dans l’industrie du livre.

La rédaction

Recevez l'InfoLivresque

Toute l'actualité littéraire africaine du net directement dans votre boîte mail

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Pas de spams. Vos informations restent confidentielles.

Donnez-nous votre opinion sur ce sujet

Laisser un commentaire